Monde

Deux mois après l’implosion du Titan, un nouveau voyage vers le Titanic fait polémique

Alors qu’un nouveau voyage vers l’épave du Titanic se prépare, le gouvernement américain a entamé des procédures judiciaires pour faire annuler l’exploration sous l’eau.

C’était il y a à peine deux mois. L’implosion du sous-marin Titan, parti en exploration aux abords de l’épave du Titanic, avait fait cinq morts. Mais déjà, certains veulent repartir. La société américaine RMS Titanic Inc. prévoit ainsi une nouvelle expédition d’ici mai 2024. Mais le gouvernement américain s’y oppose et a entamé vendredi 25 août des procédures judiciaires pour annuler le projet, comme le rapporte BFMTV.

Une bataille judiciaire a débuté devant le tribunal de Norfolk, en Virginie, en capacité de superviser les questions de sauvetage du Titanic. La société souhaite partir sous l’eau afin de récupérer plusieurs objets autour et dans les restes du paquebot, dont une radio qui a servi à envoyer les messages de détresse.

L’épave du Titanic, une tombe sacrée ?

Mais, selon les autorités américaines, ce voyage pourrait endommager voire détruire les éventuels restes humains qui pourraient se trouver à l’intérieur. Elle s’appuie sur une loi fédérale et un accord avec le Royaume-Uni, en vertu duquel le Titanic est une tombe sacrée, selon BFMTV, pour demander un permis afin de mener à bien cette expédition. Ce que refuse la société RMS Titanic Inc qui estime que la coque de "L’insubmersible" est déjà abîmée. Selon l’entreprise, l’usure de l’épave a creusé des trous qui permettent de pénétrer dans le bateau sans altérer la structure.

RMS indique par ailleurs travailler avec la National Oceanic and Atmospheric Amdinistration (NOAA), qui veille à représenter les intérêts du public pour l’épave.

publié le 31 août à 08h13, Inès Cussac, 6Medias

Liens commerciaux