Monde

Des fragments présumés du crâne de Beethoven remis à l'Autriche

Près de 200 ans après la mort du compositeur allemand, des ossements présumés de Ludwig van Beethoven pourraient permettre d'élucider les causes de sa surdité et de sa disparition, rapporte franceinfo, jeudi 20 juillet.

Le mystère va-t-il enfin être percé ? Des morceaux présumés du crâne de Ludwig van Beethoven ont été remis cette semaine à l'Autriche, dans le pays où est décédé le célèbre compositeur en 1827. "Leur place est ici, à Vienne", a déclaré l'homme d'affaires américain Paul Kaufmann, jeudi 20 juillet, relaie franceinfo. Ce dernier a en effet fait don de ces fameux ossements à l'Université de médecine de la capitale autrichienne.

Paul Kaufmann avait découvert ces fragments en 1990 dans le coffre d'une banque de la Côte d'Azur. "Il y avait de nombreux trésors, dont cette boîte avec l'inscription Beethoven à la surface", se souvient-il. Ces reliques avaient auparavant été conservées par des ancêtres de cet homme d'affaires, dont un médecin viennois qui avait participé à l'exhumation des ossements du génie de la musique classique, en 1863, à des fins d'études.

Mort à l'âge de 56 ans

Ces morceaux de crâne sont précieux puisqu'ils sont les seuls ossements présumés de Beethoven connus à ce jour. Des analyses sont en cours pour confirmer leur authenticité. Les résultats devraient être dévoilés dans les six prochains mois. Ces reliques pourraient déterminer la cause des nombreuses pathologies dont souffrait le compositeur allemand, disparu à l'âge de 56 ans. Deux siècles plus tard, on ignore encore les raisons de son décès.

Dans le passé, plusieurs études avaient déjà été menées à partir de ces fragments crâniens, suggérant des pistes différentes comme un empoisonnement au plomb ou encore une infection au virus de l'hépatite B juste avant sa mort. Les scientifiques n'ont pas réussi non plus à déterminer la cause de la surdité progressive de l'auteur de la "9e Symphonie".

publié le 21 juillet à 18h00, Cédric Alexis, 6Medias

Liens commerciaux