Découverte à Jérusalem d'un sceau du "gouverneur de la ville", vieux de 2.700 ans

Découverte à Jérusalem d'un sceau du "gouverneur de la ville", vieux de 2.700 ans

Shlomit Weksler-Bdolah, archéologue au sein de l'Autorité israélienne des Antiquités, présente un sceau en argile datant de 2.700 ans et découvert à Jérusalem, présenté lundi comme une première preuve matérielle de ...

A lire aussi

AFP, publié le lundi 01 janvier 2018 à 16h00

Un sceau en argile datant de 2.700 ans et découvert à Jérusalem a été présenté lundi comme une première preuve matérielle de l'existence d'un gouverneur dans cette ville, selon l'Autorité israélienne des Antiquités.

Cet artefact rond de la taille d'un bouton a été trouvé dans un bâtiment sur l'esplanade du mur des Lamentations, dans la Vieille ville de Jérusalem. Il date du sixième ou septième siècle avant notre ère et illustre l'existence d'un dirigeant à Jérusalem, a ajouté l'Autorité dans un communiqué.

Cette période correspond à celle du premier temple juif dans la ville sainte.

Sur la pièce figurent deux hommes revêtus de robes se faisant face et se tendant la main, avec ce qui semble être une lune entre les deux mains tendues.

En dessous de cette représentation, une inscription en ancien hébreu indique: "Au gouverneur de la ville", ce qui correspond aux fonctions de maire.

Le sceau était apparemment attaché à une sorte de livraison et servait "de logo ou d'un petit souvenir, envoyé au nom du gouverneur de la ville", a affirmé Shlomit Weksler-Bdolah, qui participe aux fouilles de l'Autorité des Antiquités sur le site du mur des Lamentations.

"C'est une découverte très rare", a-t-elle affirmé à l'AFP. Selon elle, ce sceau confirme la mention dans la Bible d'un dirigeant de Jérusalem.

"L'importance de cette découverte réside dans le fait que jusqu'à présent, nous ne connaissions l'expression de +gouverneur de la ville+ que par la Bible", a-t-elle souligné. "C'est la première fois que nous trouvons cette mention dans un contexte archéologique (...)."

Le sceau ne mentionne pas le nom du dirigeant de Jérusalem mais Shlomit Weksler-Bdolah pense qu'il se réfère à la Vieille ville car il a été retrouvé dans le même bâtiment où d'autres artefacts avaient été mis au jour.

Les examens scientifiques qui seront pratiqués prochainement devraient confirmer le lien avec Jérusalem, estime-t-elle.

La lune figurant sur le sceau pourrait illustrer l'existence d'influences étrangères. "Ce qui est intéressant est que la lune est connue comme un objet de culte de cultures avoisinantes", relève-t-elle.

 
35 commentaires - Découverte à Jérusalem d'un sceau du "gouverneur de la ville", vieux de 2.700 ans
  • Scepticisme est de mise...
    Idéalement opportun de faire une "trouvaille" permettant de justifier que Jérusalem était soi disant la capitale de la diaspora totalitaire...
    Il serait interressant de savoir si à cette époque, ils se tapaient déjà sur la gueule (alors que l'Islam est apparu bien plus tard)...
    Bref, comme le dit un des plus beaux roman de science fiction jamais écrit (l'ancien testament) Moise possédait déjà la technologie en 3D...

  • La dernière phrase est intéressante à souligner.
    * La lune figurant sur le sceau pourrait illustrer l'existence d'influences étrangères. "Ce qui est intéressant est que la lune est connue comme un objet de culte de cultures avoisinantes".
    Il n'est donc pas certain qu'à cette époque la culture et le culte le plus influent ait été le judaïsme. Il faut aussi rappeler qu'à cette époque Jérusalem était la capitale du Royaume de Judée et non du Royaume d'Israël voisin qui était un royaume différent et distinct.

  • un sceau en argile découvert par des occupants sionistes en chair et en os

  • Villes dans la zone bien plus anciennes que la naissance du judaïsme et de la naissance de Jérusalem 3000 av. J.-C. :

    "Jéricho son nom est dérivé de la racine sémitique /wrḥ/ « lune » et indique que la ville fut l'un des premiers centres de culte des divinités lunaires Jéricho, Cisjordanie (9000 avant JC) Plus ancienne ville continuellement habitée au monde, les archéologues ont mis au jour les vestiges de 20 peuplements successifs à Jéricho, datant de plus de 11 000 années. La ville se trouve près du fleuve Jourdain en Cisjordanie."

    "La ville de Damas en Syrie est souvent considérée comme la ville la plus vieille du monde, avec une histoire remontant à plus de 12 000 ans avant J.C. L'étymologie du mot ancien « Damascus » est incertaine, mais elle est souvent considérée comme étant présémitique..."

    "Baalbek est l’ancienne Héliopolis des Romains. Aujourd’hui, la ville moderne, chef-lieu du district de Baalbek, au Liban.
    L’histoire de Baalbek remonte au moins à la fin du IIIe millénaire av. J.-C. Baalbek était une ville phénicienne florissante où était célébré le culte de Baal, le dieu de l'orage et de la pluie chez les Phéniciens et les Cananéens."

    "Alep, également en Syrie, Alep est une autre des plus ancienne ville du monde, habité depuis au moins 6000 ans avant J.C."

    La présence humaine dans cette région est attestée depuis l'âge de la pierre.
    Les paléoanthropologues pensent que la région était sur la route des grandes migrations des Homo sapiens, il y a 100 000 ans.
    L'archéologie a révélé que la ville de Jéricho existe depuis plus de 11 000 ans.

    Bref garde ton sceau de 2.700 ans sous ton oreiller et peut-être que la petite sourie va passer...

    Bravo pour cette érudition.

    C'est pas de l'érudition, juste de simple recherche sur des sites ou encyclopédies en ligne très bien documentés et sans partis pris.

    Le reste c'est de la logique, l'état d’Israël dit que Jérusalem est à nous et que ça doit devenir leur capitale, moi je dis que bien des siècles ou millénaires avant et exactement au même endroit des hommes ont vécus et que dans ce cas cette zone ou a été bâti Jérusalem leur appartient.

  • Jerusalem ? La prochaine étape, c'est où ? Le Caire ? Ou plus loin encore ? Pourquoi pas la planéte entiére ? Israël a un territoire et désire avec les colonies sauvages puis légalisée étendre ses terres, Jérusalem, future capitale est tout un symbole... Symbole à ne pas négliger...
    Israël a trop pris l'habitude de vivre avec la guerre larvée et semble s'y plaire, attention au "retour de bâton" on ne peut toujours gagner...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]