Danemark : l'inventeur Peter Madsen reconnait le meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall

Danemark : l'inventeur Peter Madsen reconnait le meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall 
©Panoramic

, publié le mercredi 09 septembre 2020 à 17h00

Embarquée sur le sous-marin artisanal de l'inventeur Peter Madsen le 10 août 2017, la journaliste suédoise Kim Wall était retrouvée par la suite démembrée. Le Danois, qui avait toujours nié le meurtre, a fini par avouer les faits dans un documentaire, explique Ouest France.

Il aura fallu du temps mais la vérité a fini par éclater.

Depuis ce 10 août 2017, le mystère ne faisait pourtant guère de doute. Ce jour-là, la journaliste suédoise Kim Wall embarque sur le Nautilus, le sous-marin du concepteur Peter Madsen. Celle qui désirait faire le portrait de ce savant-fou n'en ressortira jamais. Le soir-même son compagnon signale sa disparition. Son corps mutilé est retrouvé dix jours plus tard. 



Malgré ces circonstances accablantes, le Danois de 49 ans avait toujours nié toute implication dans ce meurtre. Lors du procès, il avait reconnu avoir démembré le cadavre de la jeune femme avant de le jeter à la mer mais soutenait que son décès était accidentel. Une version peu crédible qu'il contredit lui-même dans un documentaire diffusé mercredi 9 septembre, explique Ouest France. "Il n'y a qu'un coupable et c'est moi", plaide-t-il tout en maintenant par téléphone ne "jamais avoir fait quoique ce soit à quelqu'un" d'autre. 

Une confession enregistrée à son insu

Cette série documentaire intitulée « Enregistrements secrets avec Peter Madsen », dont seul le premier épisode a été diffusé, repose sur plus de 20 heures de conversation téléphonique entre un journaliste et le meurtrier, enregistrées à l'insu de ce dernier. Peter Madsen a validé a posteriori la diffusion de ces éléments. De nombreuses questions entourent toutefois encore la mort de Kim Wall. Peut-être que les prochains épisodes de la série en diront davantage sur les circonstances de cette affaire sordide. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.