Crimes de guerre : "Nous nous rendons parfois sur place entendre des témoins", raconte Aurélia Devos, vice-procureur au parquet de Paris

Crimes de guerre : "Nous nous rendons parfois sur place entendre des témoins", raconte Aurélia Devos, vice-procureur au parquet de Paris©PHILIPPE DE POULPIQUET / MAXPPP

franceinfo, publié le samedi 20 octobre 2018 à 13h28

"Nous nous rendons parfois sur place entendre des témoins", a raconté Aurélia Devos, vice-procureur au Parquet de Paris chargée de la section des crimes contre l'humanité, vendredi 19 octobre sur franceinfo, à l'occasion des premières journées internationales de ce pôle, à Paris.

franceinfo : Comment fonctionne cette cellule de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité ?

Aurélia Devos : Elle fonctionne avec une quinzaine d'enquêteurs, une vingtaine de personnels, gendarmes, policiers... C'est un office interministériel qui travaille sous la direction du parquet de Paris. C'est bien peu pour enquêter sur un conflit comme la Syrie par exemple. Ils y a actuellement plus de cent enquêtes différentes sur une quinzaine de zones : la Syrie, l'Irak, mais aussi le

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.