Covid-19 : vaccinée pendant sa grossesse, son enfant naît avec des anticorps 

Covid-19 : vaccinée pendant sa grossesse, son enfant naît avec des anticorps ©Pixabay

publié le mercredi 17 mars 2021 à 18h24

Deux chercheurs américains ont découvert la présence d'anticorps contre le Covid-19 chez le bébé d'une femme vaccinée contre la maladie plusieurs semaines auparavant.  Voilà une découverte qui pourrait s'avérer importante pour les connaissances scientifiques autour du Covid-19. The Guardian a révélé ce 16 mars que deux chercheurs de la Florida Atlantic University, Paul Gilbert et Ched Rudnick, ont en effet retrouvé des traces d'anticorps contre le SARS-Cov-2 chez un nourrisson né d'une femme de 36 ans ayant été vaccinée avec le vaccin Moderna.

Et ce, quelques semaines avant son accouchement, comme l'explique BFM TV.   Cette annonce fait suite à des récents travaux de ces deux membres de la Florida Atlantic University, qui ont en fait analysé le cordon ombilical après la naissance de l'enfant. Si le média britannique précise que cette découverte doit encore être soumise à des pairs de la profession afin de la valider, cela voudrait dire que l'immunité contre le nouveau coronavirus pourrait être héréditaire, et ce "grâce à la vaccination maternelle", comme le souligne Paul Gilbert à ABC, repris par BFM TV


 Premier cas au niveau mondial  Surtout, si cette théorie venait à être confirmée, cela représenterait une première au niveau mondial, aucune forme d'immunité contre le Covid-19 n'ayant pour le moment été détectée au sein du système immunitaire d'un nouveau né. Toutefois, Paul Gilbert et Ched Rudnick ne se contenteraient pas de cette découverte. Ils savent qu'il reste encore beaucoup de travail et de recherches à effectuer sur cette question de l'immunité héréditaire. Les deux chercheurs estiment que des études complémentaires doivent en effet "déterminer combien de temps durera cette protection", comme ils l'expliquent à ABC. Ces études "doivent déterminer à quel niveau de protection ou combien d'anticorps un bébé doit-il avoir en circulation pour lui donner une protection", ajoute Ched Rudnick, avant d'appeler ses confrères à "créer des registres de grossesse et d'allaitement", dans le but de "mener des études d'efficacité et de sécurité des vaccins Covid-19 chez les femmes enceintes ou allaitant leur enfant". Reste désormais à savoir si cette découverte sera bel et bien confirmée dans un futur proche, afin de faire avancer un peu plus les connaissances sur le SARS-Cov2, officiellement apparu en décembre 2019 en Chine et à l'origine depuis de plusieurs décès de bébés dans le monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.