Covid-19 : quels sont les vaccins autorisés en France ?

Covid-19 : quels sont les vaccins autorisés en France ? ©Patrick T. FALLON / AFP

, publié le samedi 13 mars 2021 à 07h00

Trois vaccins sont disponibles, ceux de Pfizer, AstraZeneca et Moderna. Celui de Johnson and Johnson a reçu cette semaine le feu vert de l'UE. 

PFIZER/BIONTECH

Vendu sous le nom commercial de Comirnaty, ce vaccin est autorisé dans l'Union européenne, aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres pays.

Développé par le géant américain Pfizer et le laboratoire allemand BioNTech, il est basé sur la technologie de l'ARN messager. Ses essais cliniques ont mis en évidence un très fort taux d'efficacité (95%). 




Dans la pratique, cette efficacité monte même à 97% contre les cas symptomatiques et les formes graves de Covid, selon ses fabricants, sur la base de données israéliennes. D'après eux, cette efficacité est de 94% contre l'infection elle-même, ce qui peut laisser espérer que le vaccin empêche la transmission du virus.

MODERNA 

Autre vaccin à ARN messager, il a des caractéristiques très proches du précédent, avec 94,1% d'efficacité. Ce vaccin américain est autorisé dans l'UE, en Amérique du Nord, au Royaume-Uni (où il n'est toutefois pas encore disponible) et dans quelques autres pays, comme Israël ou Singapour.

ASTRAZENECA/OXFORD

Conçu par l'université anglaise d'Oxford et le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, ce vaccin utilise une technologie différente, dite "à vecteur viral". Il est autorisé dans l'UE, au Royaume-Uni et dans certains autres pays moins riches comme l'Inde (où il est vendu sous le nom de Covishield). 

Il est efficace à 60%, selon l'Agence européenne du médicament (EMA), tout en étant moins cher et plus facile à stocker que les deux précédents. Des études en vie réelle réalisées en Grande-Bretagne montrent une efficacité nettement supérieure pour éviter les formes graves de Covid.

Mais plusieurs polémiques ont alimenté la défiance. Dernière en date, sa suspension par précaution par le Danemark, l'Islande et la Norvège jeudi, à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. L'EMA souligne toutefois que le risque de caillot n'est pas plus élevé chez les personnes ayant reçu ce vaccin. 

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé vendredi qu'il n'y a "pas de raison de ne pas utiliser" le vaccin d'AstraZeneca. Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, il n'y a "pas lieu de suspendre" la vaccination en France. 

JOHNSON AND JOHNSON

Ce vaccin américain  a reçu le feu vert européen cette semaine, donc il pourrait bientôt être autorisé en France. Fabriqué par Janssen-Cilag, filiale du laboratoire Johnson and Johnson, ce vaccin à vecteur viral est efficace à 66% en général et à 85% contre les formes graves, selon ses concepteurs. Contrairement aux autres, il ne nécessite qu'une injection et non deux. Il a également été autorisé récemment aux Etats-Unis et au Canada. L'Afrique du Sud était devenue mi-février le premier pays à l'administrer. 

Au total, en comptant tous ceux qui sont déjà autorisés et en voie de l'être, 81 vaccins contre le Covid-19 font l'objet d'essais cliniques sur l'humain, selon l'OMS. En outre, 182 autres vaccins en sont au stade de développement pré-clinique et n'ont pas encore été testés sur des humains. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.