Covid-19 : quelles sont les mesures restrictives les plus efficaces ?

Covid-19 : quelles sont les mesures restrictives les plus efficaces ?
"Les fermetures des restaurants, pubs et café ont un effet important sur la transmission avec une réduction estimée de 12%", selon des chercheurs.

, publié le mercredi 31 mars 2021 à 19h35

Selon une étude menée dans sept pays européens entre août 2020 et janvier 2021, la fermeture de tous les commerces "non-essentiels" est de loin la mesure la plus efficace pour enrayer la propagation du Covid-19. 

Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir un nouveau tour de vis pour freiner l'épidémie de Covid-19, qui s'aggrave, BFMTV dévoile mercredi 31 mars les résultats d'une étude sur "l'efficacité des interventions gouvernementales en Europe pendant la seconde vague de Covid-19" vient d'être prépubliée par des chercheurs principalement issus d'universités britanniques (Oxford, Cambridge, Imperial College London...).




Une étude pas encore validée par leurs pairs dont une première version avait été publiée dans la revue Science en décembre 2020. Se basant sur les mesures prises dans 41 pays entre janvier et mai 2020, les chercheurs avaient conclu que l'interdiction des grands rassemblements et la fermeture des établissements scolaires étaient les mesures les plus efficaces pour lutter contre la propagation du virus. 

Pour cette deuxième version, les chercheurs se sont concentrés sur les mesures mises en place entre août 2020 et janvier 2021 en Allemagne, Angleterre, Autriche, Italie, République Tchèque, Suisse et aux Pays-Bas.

A noter que cette étude ne prend pas en compte les variants.

"Entre la première et la deuxième vague, les comportements ont considérablement changé : les distances de sécurité sont davantage respectées, l'hygiène s'est améliorée, des protocoles sanitaires ont été appliquées un peu partout, les pièces sont davantage aérées...", notent tout d'abord les auteurs de l'étude. 

L'interdiction des rassemblements et la fermetures des lieux "non essentiels" efficace

Selon leurs recherches, la fermeture des commerces et des lieux dits "non essentiels" est "particulièrement efficace" pour réduire le taux de reproduction du virus, appelé R. La combinaison simultanée des fermetures des boîtes de nuit, des restaurants, des bars, commerces "non-essentiels", des cinémas, théâtres, musées, casinos ou encore des salles de sport réduit d'environ 35% le R. 

Tous ces établissements n'ont cependant pas le même niveau de contagiosité. "Les fermetures des restaurants, pubs et café ont un effet important sur la transmission avec une réduction estimée de 12%", expliquent les chercheurs qui note "un effet substantiel similaire pour la fermeture des boîtes de nuit". "La fermeture des commerces de détail et des services de contact rapproché (comme les coiffeurs et les salons de beauté) est également élevée", soulignent-ils. En revanche, la "fermeture des lieux de loisirs et de divertissement tels que les zoos, les musées et les théâtres ont eu un faible effet" sur la transmission du coronavirus, indiquent-ils.

La limitation des rassemblements, notamment dans le cadre privé, joue également un rôle majeur. "L'interdiction générale de tous les rassemblements, y compris les réunions individuelles, a un effet important : une réduction de 26% du R", écrivent les chercheurs, mais seuls des seuils stricts avaient un effet statistiquement significatif", assurent-t-ils, estimant notamment que la limitation de rassemblements à six personnes, comme c'est le cas en France, a un "faible impact". 

La fermeture des écoles moins impactante

La fermeture des établissements scolaires est quant à elle moins impactante, ce qui s'explique notamment par la mise en place de "protocoles sanitaires inédits", comme des tests massifs, la distanciation, la ventilation ou encore la recherche des cas-contacts, pendant la deuxième vague. 

Les auteurs de l'étude restent néanmoins prudents, prévenant que "sans mesures suffisantes, l'ouverture d'écoles pourrait conduire à une résurgence" de l'épidémie. La vaccination de masse pourrait par ailleurs jouer, car les enfants ne faisant pas partie pour le moment des campagnes de vaccination, les écoles regrouperont la majorité des non-vaccinées. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.