Covid-19 : quelles règles chez nos voisins européens pour les fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : quelles règles chez nos voisins européens pour les fêtes de fin d'année ?©Panoramic

, publié le vendredi 11 décembre 2020 à 19h50

À l'approche des fêtes de fin d'année, les pays prennent des mesures face au Covid-19. L'Allemagne, la Belgique, l'Espagne ainsi que l'Italie mettent en place des restrictions.

En France, le déconfinement va avoir lieu le 15 décembre prochain, mais avec un couvre-feu à 20 heures à partir de cette date, a annoncé le gouvernement jeudi soir.

Pour autant, les Français pourront retrouver leur famille pour les fêtes de fin d'année. Hors de question donc de faire une croix sur Noël et le couvre-feu sera exceptionnellement levé la nuit du 24 au 25 décembre.

Mais alors, qu'en est-il de nos voisins ? Au Vatican, Noël va être bien différent des autres années. D'abord, il n'y aura pas la traditionnelle messe de minuit à Saint-Pierre. Le 25 décembre, la bénédiction n'aura pas non plus lieu puisque les rassemblements sont interdits, explique franceinfo.



Un Noël très limité pour l'Italie

En Italie, les habitants devront se contenter de faire Noël en famille nucléaire, c'est-à-dire sans les grands-parents, les oncles ou les neveux. Chacun devra faire le réveillon entre parents et enfants et les déplacements entre régions seront interdits du 21 décembre au 6 janvier, détaille le média.

Les Italiens auront également l'interdiction de quitter leur commune entre le 24 et 25 décembre. Un couvre-feu sera aussi instauré à 22 heures pour les fêtes. L'Italie se montre bien plus stricte que la France et redoute plus que tout une autre vague de Covid-19.

L'Allemagne prend aussi des mesures

En Allemagne, Angela Merkel s'inquiète aussi beaucoup à l'approche des fêtes de fin d'année. "Je vous supplie avant Noël, avant de voir vos grands-parents et des personnes âgées, de réduire au maximum les contacts durant une semaine", a-t-elle demandé. Les Allemands ne seront pas plus de cinq à table pour le réveillon, relate Ouest-France. D'ailleurs, la Chancelière fait tout pour limiter les foules en extérieur et refuse que les traditionnels stands de vin chaud s'installent dans les villes. Néanmoins, le gouvernement fédéral compte se réunir dans les jours à venir pour discuter d'autres mesures. Des régions comme la Bavière et la Saxe sont particulièrement touchées par l'épidémie.

La Belgique joue la carte de la sécurité

La Belgique est traumatisée par le Covid-19. Pour Noël, le pays va donc jouer la carte de la sécurité et préfère mettre en place des mesures strictes. Pour le réveillon, les Belges ne pourront inviter qu'une seule personne par foyer. Pour les personnes seules, elles pourront avoir deux "contacts rapprochés", explique LCI. D'ailleurs, en cas d'infraction, l'amende sera salée et s'élèvera à 250 euros pour les invités et à 750 pour les organisateurs de la soirée. Un couvre-feu va aussi être instauré à 22 heures et sera maintenu pour le 31 décembre pour Bruxelles ainsi que la Wallonie.

L'Espagne, plus souple que les autres pays d'Europe

L'Espagne ne compte pas sacrifier Noël et les habitants pourront se retrouver au maximum à dix par table pour le réveillon. Les déplacements entre régions seront aussi autorisés du 23 décembre au 6 janvier. Néanmoins, les Espagnols devront respecter le couvre-feu entre 23h et 6h, selon les régions. Certaines pourraient choisir de le mettre qu'à partir de 1h30 du matin pour les fêtes, confie LCI.

Trois foyers maximums pour le Royaume-Uni

Enfin, le Royaume-Uni reste prudent face à l'épidémie et les habitants pourront se réunir à trois foyers, au maximum. Avec plus de 62 000 morts, le pays espère que la campagne de vaccination portera ses fruits et que la crise sanitaire sera stoppée dans les semaines à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.