Covid-19 : plus contagieux et coriace face aux vaccins, le variant indien inquiète

Covid-19 : plus contagieux et coriace face aux vaccins, le variant indien inquiète
(illustration)

publié le dimanche 09 mai 2021 à 10h00

L'épidémie de Covid-19 qui frappe l'Inde est actuellement hors de contrôle.

Les cas de contaminations au Covid-19 continuent de flamber en Inde, où les décès se chiffrent en milliers, avec pourtant un comptage officiel en-deca de la réalité. Cette hécatombe est en partie due à "B.1.617", un variant indien du coronavirus, plus contagieux et qui semble résister aux vaccins, selon la scientifique en chef de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) Soumya Swaminathan.


Pour la première fois samedi, l'Inde a enregistré la mort de plus de 4.000 personnes due au Covid-19 en 24 heures et plus de 400.000 nouvelles contaminations, mais les experts estiment que les chiffres officiels sont largement sous-évalués. Dans un entretien, Soumya Swaminathanan, une pédiatre indienne et chercheuse, a déclaré que le variant B.1.617, qui a été détecté pour la première fois en Inde en octobre, était indiscutablement un facteur d'accélération de l'épidémie devenue hors contrôle dans le pays.

Ce variant pourrait être classé par l'OMS dans la liste des variants considérés comme plus dangereux que la version originelle du virus en raison de leur plus grande contagiosité, leur capacité à surmonter les défenses que procure la vaccination et le taux de mortalité des patients atteints, a estimé la scientifique.

Le variant B.1.617 "présente des mutations qui augmentent les transmissions, et qui peuvent aussi potentiellement le rendre résistant aux anticorps qui se sont développés grâce à la vaccination ou à une contamination naturelle", a-t-elle expliqué. Mais le variant seul ne peut pas être incriminé pour la hausse spectaculaire de cas en Inde, qui semble avoir baissé la garde trop tôt, avec de "grands rassemblements de masse", a-t-elle relevé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.