Covid-19 : la Suisse autorise le vaccin Pfizer/BioNTech, les Etats-Unis donnent le feu vert à celui de Moderna

Covid-19 : la Suisse autorise le vaccin Pfizer/BioNTech, les Etats-Unis donnent le feu vert à celui de Moderna©JOEL SAGET / AFP

, publié le samedi 19 décembre 2020 à 11h55

Dans l'Union européenne, la vaccination contre le Covid-19 doit commencer les 27, 28 et 29 décembre.

La course aux vaccins se poursuit. La Suisse a autorisé samedi 19 décembre le vaccin contre le Covid-19 des laboratoires Pfizer/BioNTech, déjà autorisé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

"Après un examen méticuleux de l'information disponible, Swissmedic a conclu que le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech est sûr et que ses avantages l'emportent sur les risques", a indiqué dans un communiqué l'autorité de régulation sanitaire nationale suisse. 



"Nous avons pu prendre cette décision rapidement, tout en nous assurant du respect des trois conditions essentielles : la sécurité, l'efficacité et la qualité", a déclaré le directeur de Swissmedic Raimund Bruhin. Alors que le pays enregistre chaque jour plus de 4.000 nouvelles infections et plus d'une centaine de morts, la Suisse, qui compte 8,6 millions d'habitants, s'est assurée l'accès à 15,8 millions de doses, négociées avec trois laboratoires différents : 3 millions avec Pfizer-BioNTech, 7,5 millions avec Moderna et 5,3 millions de doses avec AstraZeneca. Deux doses par patient sont nécessaires pour les trois vaccins. Au total, le pays a enregistré 400.000 cas et 6.000 morts depuis le début de la pandémie.

Par ailleurs, les Etats-Unis ont accordé vendredi une autorisation en urgence au vaccin de Moderna contre le Covid-19, a annoncé l'Agence américaine des médicaments (FDA). Le remède de la jeune firme de biotechnologies va donc rejoindre celui de l'alliance Pfizer/BioNTech dans l'immense campagne de vaccination débutée lundi aux Etats-Unis. La distribution des doses, pensée depuis des mois, doit "commencer immédiatement", a annoncé Moderna dans un communiqué publié juste après l'annonce de l'autorisation.

"Félicitations, le vaccin de Moderna est désormais disponible!", s'est félicité le président sortant Donald Trump. Son successeur à la Maison Blanche, le démocrate Joe Biden, a quant à lui salué dans un communiqué ce "nouveau jalon" dans la lutte contre le Covid-19, tout en soulignant les "immenses défis" que représentent encore "la production et la distribution (du vaccin), et la tâche monumentale de vacciner des centaines de millions d'Américains". "Avec deux vaccins désormais disponibles pour la prévention contre le Covid-19, la FDA a franchi une nouvelle étape cruciale dans la lutte contre cette pandémie", a salué son chef, le Dr Stephen Hahn.

Les Etats-Unis ont pré-acheté 100 millions de doses de vaccins à Pfizer-BioNTech et 200 millions à Moderna. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie, avec plus de 313.000 morts et plus de 17,4 millions de cas confirmés de Covid-19.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen a annoncé jeudi que la vaccination contre le Covid-19 allait commencer les 27, 28 et 29 décembre. L'Agence européenne des médicaments (AEM) se penchera le 21 décembre - une semaine plus tôt que prévu - sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech. La Commission a indiqué qu'elle donnerait ensuite son autorisation dans les deux jours suivant ce feu vert.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.