Covid-19 : la Suède limite les rassemblements à huit personnes et durcit ses recommandations

Covid-19 : la Suède limite les rassemblements à huit personnes et durcit ses recommandations
Le Premier ministre Stefan Löfven a annoncé que les rassemblements seraient désormais limités à 8 personnes

, publié le lundi 16 novembre 2020 à 18h59

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a annoncé que les rassemblements seraient limités à huit personnes maximum pour freiner la propagation du coronavirus. C'est la première fois que la Suède impose des restrictions depuis le début de l'épidémie.

En Suède, la jauge des rassemblements publics jusque là fixée à 50 voire 300 personnes suivant les cas, descendra à huit pendant un mois.

Cette règle sera effective à compter du 24 novembre a annoncé le Premier ministre Stefan Löfven lors d'une conférence de presse qui s'est tenue ce lundi 16 novembre.


Une mesure "très intrusive"

Cette mesure "très intrusive" et "sans précédent" est jugée "nécessaire" par le Premier ministre pour faire baisser la courbe du nombre d'infections. Avec la fin des visites en maisons de retraites entre avril et octobre, la jauge des rassemblements a été l'une des rares interdictions décidées par le pays scandinave. Jamais lors de la première vague de mars-avril cette limite n'était passée sous les 50.

"N'allez pas à la salle de sport !"

"N'allez pas à la salle de sport, n'allez pas à la bibliothèque, ne faites pas de dîners, ni de fêtes. Annulez!", a exhorté Stefan Löfven lors de cette conférence organisée en ligne. L'interdiction ne vaut essentiellement que pour les événements sportifs et culturels, ou les manifestations.

Malgré les appels à ne pas se réunir, restaurants et bars continueront pour l'heure à pouvoir accueillir plus de huit personnes, mais pas plus de huit par table. Les établissements scolaires ou encore les magasins ne sont pas non plus concernés.

Dans la sphère privée, cette dernière est aussi une "recommandation" et pas une interdiction stricto sensu. "Faites votre devoir", a lancé le Premier ministre à ses compatriotes. Stefan Löfven lui-même a été cas contact et s'est isolé une semaine par précaution début novembre, suivant les recommandations en vigueur.



Vente d'alcool interdite après 22 heures

Depuis le mois de mars 2020 et le début de l'épidémie de coronavirus, la Suède fait figure d'épouvantail. Le pays n'a pas procédé à un confinement. Il n'a pas non plus rendu le port du masque obligatoire. Les Suédois ont été incités à télétravailler et à rester chez eux s'ils étaient contaminés. L'épidémiologiste Anders Tegnell, qui donne une conférence de presse quotidienne pour suivre l'évolution de l'épidémie, avait aussi préconisé dès le début de respecter la distanciation sociale.

Face à la deuxième vague, les autorités suédoises ont décidé d'aller plus loin. Le mois dernier, de nouvelles recommandations régionales plus strictes, consistant notamment à limiter les contacts hors du foyer et éviter les lieux clos ont été mises en place. Elles concernent désormais l'essentiel du pays.

L'exécutif a aussi annoncé la semaine dernière interdire la vente d'alcool à partir de 22 heures, jusqu'en février.

Le bilan des décès a recommencé à s'aggraver ces derniers jours en Suède. Vendredi, date de la dernière publication, près de 6.000 cas et 42 décès supplémentaires ont été annoncés, portant le total à plus de 177.000 cas et 6.164 morts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.