Covid-19 : la protection conférée par le vaccin Moderna reste forte durant au moins six mois

Covid-19 : la protection conférée par le vaccin Moderna reste forte durant au moins six mois©SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

publié le jeudi 05 août 2021 à 21h42

Selon les essais cliniques menés sur des milliers de personnes, l'efficacité du vaccin est de 93% six mois après l'injection de la seconde dose.

Au moins un semestre de protection contre le virus. La protection conférée par le vaccin contre le Covid-19 de Moderna reste forte durant minimum six mois, selon la société de biotechnologie américaine ce jeudi 5 août. Les doses de rappel actuellement testées contre les variants montrent des résultats "robustes", a-t-elle ajouté.




Selon les essais cliniques menés sur des milliers de personnes, l'efficacité du vaccin est de 93% six mois après l'injection de la seconde dose, s'est félicité Moderna dans un communiqué publié à l'occasion de ses résultats du deuxième trimestre.

"Nous sommes satisfaits du fait que notre vaccin contre le Covid-19 montre une efficacité durable de 93% sur six mois, mais nous reconnaissons que le variant Delta est une nouvelle menace importante, donc nous devons rester vigilants", a déclaré le patron de Moderna, Stéphane Bancel.



Des doses de rappel en phase de test

L'entreprise teste plusieurs versions d'une dose de rappel afin d'augmenter la protection immunitaire contre les variants : une troisième dose du vaccin initial, une nouvelle formule basée sur le variant Beta (identifié pour la première fois en Afrique du Sud), et une dose contenant à part égale le vaccin initial et la nouvelle formule.

Les trois différents candidats "ont déclenché une production robuste d'anticorps" contre le variant Delta, ainsi que contre les variants Gamma et Beta, a déclaré Moderna.

Les résultats de ces essais de phase 2 ont été soumis pour publication dans une revue scientifique. 

La société, qui a demandé une autorisation complète de son vaccin aux Etats-Unis, a également dit s'attendre à avoir fourni en août toutes les informations nécessaires à son obtention.

Une 3e dose à la rentrée en France

En France, ce jeudi, Emmanuel Macron a annoncé qu'une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 sera proposée "à la rentrée" pour "les plus âgés et les plus fragiles", à l'image de plusieurs autres pays. 

Le périmètre exact des personnes qui se verront proposer ce rappel vaccinal devrait faire l'objet d'un arbitrage "la semaine prochaine", selon le ministère de la Santé.

La veille, l'OMS réclamait un moratoire sur les doses de rappel pour tenter de rétablir un semblant d'équilibre, face au gouffre entre pays riches, où les vaccins anti-Covid abondent, et les pays pauvres qui n'ont pu immuniser qu'une faible partie de leur population.

"Nous avons un besoin urgent de renverser les choses : d'une majorité de vaccins allant dans les pays riches à une majorité allant dans les pays pauvres", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un point de presse à Genève.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.