Covid-19 : l'UE annonce avoir signé un contrat avec Moderna pour la livraison de vaccins

Covid-19 : l'UE annonce avoir signé un contrat avec Moderna pour la livraison de vaccins
Une volontaire recevant une dose du vaccin de Moderna, à Détroit, aux États-Unis, le 5 août 2020.

, publié le mardi 24 novembre 2020 à 16h34

"Nous sommes en train de constituer l'un des portefeuilles de vaccins contre le Covid-19 le plus complet au monde", s'est félicité la présidente de la Commission.

La question avait donné lieu à des échanges par médias interposés. L'Union européenne et la société américaine Moderna ont finalement signé un accord pour la fourniture de vaccins, a annoncé mardi 24 novembre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Le contrat -le sixième de ce type conclu par l'UE-, porte sur 160 millions d'euros.

"Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille", a déclaré Ursula von der Leyen, lors d'un point presse, évoquant aussi un septième contrat de vaccins à venir, sans plus de précision.


Des discussions entre l'Union européenne et la société américaine étaient en cours depuis l'été. Le 17 novembre, le patron de Moderna a prévenu les Européens que le prolongement des négociations pour acheter des doses de son vaccin contre le Covid-19 risquait de ralentir les livraisons, d'autres pays ayant signé depuis des mois. Avec l'UE, "il y a plein de choses administratives, les dossiers, des alignements entre les pays (...) C'est clair que d'avoir pris du retard, ça ne va pas limiter la quantité totale, ça va ralentir la livraison", a prévenu le patron de Moderna Stéphane Bancel. "Est-ce qu'on signe des contrats simplement parce que tout à coup, il y a des informations positives dans la presse? Ce n'est clairement pas le cas", avait rétorqué la Commission.


Avant cette annonce, la Commission européenne avait déjà signé cinq contrats pour précommander des vaccins: avec le suédo-britannique AstraZeneca et l'américain Johnson and Johnson (jusqu'à 400 millions de doses auprès de chacun), le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses), le duo américano-germanique Pfizer-BioNTech (jusqu'à 300 millions de doses) et enfin avec l'allemand CureVac (jusqu'à 405 millions de doses).

"Nous sommes en train de constituer l'un des portefeuilles de vaccins contre le Covid-19 le plus complet au monde", a affirmé Ursurla von der Leyen. "Il fournira aux Européens un accès aux vaccins les plus prometteurs en cours de développement".

Ces livraisons n'interviendront toutefois que quand ces vaccins auront prouvé qu'ils sont sûrs et efficaces. La distribution de tout vaccin sera notamment suspendue au feu vert du régulateur, l'Agence européenne des médicaments (EMA). L'UE a jusqu'ici évoqué "début 2021" pour la disponibilité des premières doses.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.