Covid-19 : l'Alaska va offrir la vaccination aux touristes

Covid-19 : l'Alaska va offrir la vaccination aux touristes
Un Boeing d'Alaska Airlines (illustration)

publié le mardi 20 avril 2021 à 17h35

Plusieurs destinations font de la vaccination anti-Covid un outil promotionnel pour relancer l'activité.

La tourisme vaccinal va t-il être la tendance de l'été à travers le monde? Face au marasme économique causé par la crise du Covid-19, l'Alaska a décidé d'offrir la vaccination contre le virus aux touristes qui arriveront sur son sol par avion.

La mesure sera mise en place à partir du 1er juin, et concernera quatre des plus gros aéroports d'Alaska, a indiqué le gouverneur Mike Dunleavy.



A partir du 1er juin, tout touriste se rendant en Alaska par les aéroports d'Anchorage, Juneau, Fairbanks et Ketchikan pourra bénéficier d'un vaccin Pfizer ou Moderne, confirme pour sa part le New York Times.

L'Alaska veut contourner son enclavement, les Maldives s'y mettent aussi

L'afflux de touristes par voie maritime est coupé pour la deuxième saison estivale d'affilée en raison des restrictions sanitaires qui empêchent le débarquement des bateaux de croisière, canaux habituels des grands flux touristiques dans l'Etat du nord-ouest américain. Les frontières terrestres, sont elles bloquées par les mesures de quarantaine en vigueur au Canada.

Face à ce constat, des nombreuses organisations d'Alaska incitent les voyageurs à s'y rendre par voie aérienne.

Les détails de la mesure ne sont pas encore finalisés, notamment quant aux publics concernés. Le bureau du gouverneur d'Alaska indique ainsi que l'initiative vise à "encourager les Américains à visiter l'Alaska, comme destination sans Covid", rapporte le journal local "Anchorage Daily News". Au moment de l'annonce du gouverneur, l'Alaska était l'Etat américain au taux de vaccination le plus élevé du pays.
Dans une interview à CBS, Emmanuel Macron avait évoqué la levée progressive des restrictions de déplacement entre Europe et Etats-Unis en vue de l'été, sans certitude toutefois quant à la position des autorités américaines.

A l'autre bout du monde, les Maldives ont également opté pour une offre similaire, afin de relancer l'activité touristique dans l'archipel. Plutôt que de mettre en place un passeport vaccinal, le pays de l'Océan indien souhaite proposer à ceux qui le veulent leurs deux doses de vaccin.

"L'idée est de proposer une offre touristique avec le moins d'inconvénients. Une fois que le pays sera totalement vacciné, nous pourrons nous tourner vers cette stratégie du 3V (Visite, vaccination, vacances, ndlr)", a détaillé le ministre du tourisme Abdulla Mausoom. La question du prix de ces vaccinations n'a toutefois pas été précisée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.