Covid-19 : comment les pays européens réagissent face au variant Omicron à l'approche des fêtes de fin d'année

Covid-19 : comment les pays européens réagissent face au variant Omicron à l'approche des fêtes de fin d'année©Panoramic (photo d'illustration)

publié le dimanche 05 décembre 2021 à 16h24

La propagation de nouveau accrue du Covid-19 inquiète particulièrement, notamment les pays européens. Plusieurs d'entre eux ont pris des mesures de lutte supplémentaires alors que Noël arrive à grands pas. 

Déjà durement frappé par le variant Delta, largement majoritaire, le Vieux Continent est désormais extrêmement préoccupé par le nouveau variant Omicron.

Les nouveaux cas commencent à pleuvoir en Europe. Alors plusieurs pays ont décidé de réagir et d'annoncer de nouvelles mesures de restriction à quelques semaines de Noël et des fêtes de fin d'année, développe Le Parisien, dimanche 5 décembre. Car si cette période est censée être joyeuse, elle est également propice aux rassemblements. Le quotidien évoque la volonté pour différents chefs d'Etat ou de gouvernement européens de tout faire pour freiner la progression du virus tant qu'il est encore temps.



Les vacances scolaires avancées en Belgique 

Dans le détail, globalement, il ne fait pas bon être non-vacciné. En Allemagne, les personnes n'ayant pas reçu leurs doses de vaccin sont quasiment confinées : interdiction d'accéder aux restaurants, bars, salles de spectacle, cinémas... Tous les commerces non-essentiels leur sont interdits. Même scénario en Italie, à compter de lundi 6 décembre. La Suisse va suivre le modèle français et imposer un pass sanitaire pour l'accès aux lieux publics, avec en prime la durée de validité des tests réduite à 24 heures. LCI rappelle que la vaccination est ou va devenir obligatoire en Grèce et en Autriche.

Chez le voisin belge, l'école est directement touchée par la recrudescence des cas de Covid-19. En conséquence, les autorités ont décidé d'avancer les vacances scolaires de Noël : celles-ci débuteront le 18 décembre, et non plus le 24. Des cours en distanciel vont également être mis en place. Les jeunes sont en effet particulièrement transmetteurs du virus, précise Le Parisien. France 2 explique de son côté que les événements en intérieur de plus de 200 personnes seront désormais proscrits. 

La France va-t-elle emboîter le pas ? 

En Irlande, les boîtes de nuit vont fermer, les experts les jugent comme des hauts-lieux de contamination du fait des contacts et rapprochements entre les personnes. Selon Euronews, en revanche, Boris Johnson, le Premier ministre britannique, estime qu'à l'heure actuelle, il n'y a pas la nécessité d'imposer de nouvelles mesures au Royaume-Uni. Franceinfo détaille que la Norvège a imposé le masque dans tous les lieux publics de la capitale, Oslo. En ce qui concerne la situation en France, un conseil de défense sanitaire aura lieu lundi 6 décembre. Jean Castex, le chef du gouvernement, pourrait dans la foulée annoncer de nouvelles restrictions dans l'Hexagone. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.