Covid-19 : bloqués à Malte, le séjour d'adolescents vire au cauchemar

Covid-19 : bloqués à Malte, le séjour d'adolescents vire au cauchemar©Pixabay (photo d'illustration)

publié le lundi 12 juillet 2021 à 11h07

Désignés cas-contact par les autorités maltaises, malgré un test PCR négatif, des adolescents français se retrouvent bloqués à Malte.

Ils ont attendu les vacances avec impatience mais le séjour a viré au cauchemar. À Malte, des mineurs français venus passer un séjour linguistique se retrouvent bloqués sur l'île.

Les adolescents ont été désignés cas-contact par les autorités sanitaires locales, alors même que leur test PCR est négatif, rapporte BFMTV, lundi 12 juillet. Et ils vont devoir prendre leur mal en patience... En effet, selon la réglementation maltaise, une personne cas-contact doit s'isoler pendant 14 jours.



La mère d'un adolescent de 17 ans, bloqué à Malte, et non vacciné, a témoigné de son désarroi sur BFMTV : "On est complètement perdu. Il n'y a pas de cellule de crise, il n'y a rien ! (...) Je n'ai même pas été prévenu que mon fils est cas contact alors qu'il est mineur, il est parti faire son test PCR tout seul, ils sont complètement abandonnés dans un pays étranger". Elle a contacté le consulat qui lui a signifié qu'il fallait en effet suivre la procédure locale en place.

Les organismes touristiques priés de fermer leurs portes

Pour ce séjour linguistique, elle dit avoir déboursé 4 500 euros. Les adolescents, une centaine comme son fils, selon la chaîne d'information, devaient participer à des cours de langues et des excursions touristiques. Or, ils se retrouvent désormais isolés dans leur chambre, à suivre les cours en ligne. L'un des vacanciers malchanceux, âgé de 17 ans, s'est exprimé auprès de la chaîne : "On est seuls. On devait se débrouiller par nos propres moyens en tant que mineurs et sur une île qu'on ne connaît pas du tout où on est là pour améliorer une langue qu'on ne pratique pas vraiment", a ainsi confié l'adolescent à BFMTV, lundi 12 juillet. 

En attendant, lui comme ses camarades suivent leurs cours de langue en visioconférence. La situation ne devrait pas s'améliorer car, dès le 14 juillet les organismes linguistiques devront fermer leurs portes à Malte. Face à la circulation plus active du variant Delta, les autorités maltaises ont décidé, vendredi 9 juillet, de fermer leurs frontières aux voyageurs qui ne seraient pas complètement vaccinés et ce, à compter du 14 juillet prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.