Covid-19 : 61 passagers venant d'Afrique du Sud testés positifs à Amsterdam

Covid-19 : 61 passagers venant d'Afrique du Sud testés positifs à Amsterdam
Aéroport d'Amsterdam-Schipol, le 25 août 2020.

publié le samedi 27 novembre 2021 à 10h55

"Les tests positifs vont être analysés pour déterminer dès que possible s'il s'agit du nouveau variant" Omicron, a assuré l'autorité sanitaire néerlandaise.

Après avoir été détecté en Belgique, le variant Omicron du Covid-19 est-il également présent aux Pays-Bas ? Soixante-et-un passagers en provenance de deux vols d'Afrique du Sud, où a été détecté pour la première fois ce variant jugé "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Amsterdam, a annoncé samedi 27 novembre l'autorité sanitaire néerlandaise. 



"Nous savons maintenant que 61 des résultats étaient positifs et 531 négatifs", a annoncé l'autorité sanitaire néerlandaise (GGD), précisant que les passagers testés positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l'aéroport d'Amsterdam-Schipol. "Les tests positifs vont être analysés pour déterminer dès que possible s'il s'agit du nouveau variant", a-t-elle ajouté.

Les passagers testés étaient arrivés vendredi à Amsterdam. Ceux dont les résultats sont négatifs pourront poursuivre leur voyage s'ils ne résident pas aux Pays-Bas. Dans le cas contraire, ils devront s'isoler à leur domicile. 

Ce nouveau variant présenterait un risque accru de contagion par rapport aux autres variants, dont le Delta, dominant et déjà très contagieux. Il représente un risque "élevé à très élevé" pour l'Europe, a prévenu vendredi soir le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Hormis l'Afrique du Sud, Omicron a été détecté au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi, au Botswana, à Hong Kong et en Belgique. 

De plus en plus de pays suspendent les voyages depuis et vers l'Afrique australe pour freiner Omicron. L'inquiétude qu'il provoque a fait plonger les bourses de la planète et les cours du pétrole, portant un nouveau coup à l'économie mondiale en pleine convalescence.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.