Coupe du monde 2018 : quatre ans après l'annexion par la Russie, la lente déchéance du football en Crimée

Coupe du monde 2018 : quatre ans après l'annexion par la Russie, la lente déchéance du football en Crimée©EVGENY BIYATOV / RIA NOVOSTI
A lire aussi

franceinfo, publié le lundi 25 juin 2018 à 20h16

"Il y a une chose qui peut toucher profondément Poutine : dire que les Européens et tous ceux qu'on pourra entraîner n'iront pas à la Coupe du monde s'il n'arrête pas." En mars 2014, l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit, pourtant grand amateur de football, était prêt à faire une croix sur le spectacle du Mondial en Russie. A l'époque, des troupes russes venaient d'entrer en Crimée, cette péninsule du sud de l'Ukraine, et d'y installer un gouvernement favorable à Moscou. Quelques jours plus tard, la région était rattachée à la Russie après un vote des habitants. Daniel Cohn-Bendit n'est pas le seul à faire le lien avec le futur Mondial : des élus britanniques et américains, notamment, assurent qu'il est compliqué, dans ces conditions, de participer à la

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU