Monde

Coup de massue pour Donald Trump, inculpé pour ses pressions après l'élection présidentielle de 2020

L'ex-chef d'État américain a été inculpé, mardi, par la justice fédérale pour avoir tenté d'interférer avec le résultat de l'élection présidentielle en 2020. Des pressions qui ont notamment mené à l'assaut du Capitole en janvier 2021.

Donald Trump de nouveau dans l’œil du cyclone. Mardi 1er août, l’ancien locataire de la Maison Blanche a été inculpé par la justice fédérale pour avoir tenté de manipuler les résultats de la dernière élection présidentielle, relaie CNN. Une décision à laquelle s’attendait Donald Trump.

On me dit que Jack Smith (NDLR : le procureur spécial), le cinglé, pour interférer dans l’élection présidentielle de 2024, va lancer une nouvelle inculpation bidon de votre président préféré”, avait écrit Donald Trump sur Truth Social. Président sortant, le milliardaire américain s’était incliné face à Joe Biden en 2020.

Troisième inculpation

Dans le cadre de cette affaire, l’ancien président a été inculpé pour complot visant les États-Unis, pour entrave à une procédure officielle et pour atteinte aux droits électoraux, rapporte CNN.“Malgré sa défaite, l’accusé était déterminé à rester au pouvoir”, peut-on notamment lire dans l’acte d’accusation. Des partisans de l’ancien président avaient envahi le Capitole, le 6 janvier 2021, au moment où les membres du Congrès certifiaient le succès de Joe Biden, et actaient donc la défaite de Donald Trump.

Jack Smith, le procureur spécial, s’est prononcé en faveur de la tenue d’”un procès sans délai". L’ex-chef d’État américain, qui souhaite se représenter en 2024, sera convoqué, jeudi 3 août, devant un tribunal fédéral de Washington. À cette occasion, il pourrait être officiellement mis en accusation. À un an de l’élection présidentielle américaine, Donald Trump fait donc l’objet d’une nouvelle inculpation, sa troisième en quelques mois.

publié le 2 août à 07h16, Baptiste Marin, 6Medias

Liens commerciaux