Coronavirus: les derniers développements dans le monde

Chargement en cours
Les passagers débarquent du paquebot World Dream au port de Kai Tak à Hong Kong, le 9 février 2020
Les passagers débarquent du paquebot World Dream au port de Kai Tak à Hong Kong, le 9 février 2020
2/2
© AFP, Philip FONG

, publié le dimanche 09 février 2020 à 13h41

Nombre de morts supérieur au bilan mondial du Sras, stabilisation des contaminations en Chine, appel de l'Opep à réduire la production de pétrole... Voici les développements sur la propagation du coronavirus dans le monde au cours des dernières 24 heures.  

- 811 morts -

Le bilan de l'épidémie en Chine continentale atteignait dimanche 811 morts, auquel s'ajoutent un décès à Hong Kong et un autre aux Philippines. Il dépasse désormais celui du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003.

L'épidémie continue sa propagation dans le monde. Plus de 320 cas ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. Les Comores imposent une mise en quarantaine dans un pays tiers à tout voyageur venant de Chine. 

Shanghai impose désormais à ses 24 millions d'habitants de porter un masque dans les lieux publics. 

- "Bonne nouvelle" -

Il y a 37.198 malades en Chine selon la Commission nationale de santé mais le nombre de contaminations décomptées quotidiennement en Chine "se stabilise", selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui enregistre "une période de stabilité de quatre jours". 

"C'est une bonne nouvelle et cela pourrait refléter l'impact des mesures de contrôle qui ont été mises en place", affirme l'agence. Il est toutefois encore trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie, tempère-t-elle. 

- Moins de pétrole -

L'Opep+ recommande de prolonger une réduction de la production de pétrole jusqu'à la fin du deuxième trimestre. 

"L'épidémie de coronavirus a un impact négatif sur les activités économiques, et notamment sur les secteurs du transport, du tourisme et de l'industrie, particulièrement en Chine", estime le cartel. 

- Cinq nouveaux cas en France -

Le gouvernement français déconseille dorénavant les voyages en Chine, "sauf raison impérative". 

Cinq contaminations (quatre adultes et un enfant britanniques) ont été annoncés samedi, portant le total à 11 dans le pays. Un homme qui revenait de Singapour a transmis le coronavirus à cinq personnes de son entourage lors d'un séjour dans la station de ski des Contamines (Haute-Savoie). Six autres membres du groupe ont été également hospitalisés par précaution.

Trente-huit Français qui se trouvaient encore dans la province de Hubei, foyer de l'épidémie, sont arrivés dimanche à Londres sur un vol britannique. Les quelque 200 passagers vont être isolés pendant deux semaines.

- Paquebot confiné -

Au Japon, le nombre de passagers contaminés à bord du Diamond Princess ne cesse d'augmenter, grimpant à 64 dont une personne dans un état grave. Quelque 3.700 personnes à bord restaient cloîtrées dans leurs cabines. Le pays interdit à tout navire de croisière avec un malade à son bord d'accoster.

A Hong Kong en revanche, des milliers de passagers confinés à bord d'un navire de croisière ont pu débarquer après cinq jours de confinement. Les 1.800 membres de l'équipage qui auraient pu avoir contracté le virus, lors d'un précédent voyage à destination du Vietnam, auprès de trois passagers chinois contaminés ont été testés négatifs. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.