Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Chargement en cours
Réouverture des plages à Miami, le 10 juin 2020 en Floride
Réouverture des plages à Miami, le 10 juin 2020 en Floride
1/2
© AFP, CHANDAN KHANNA

, publié le jeudi 11 juin 2020 à 06h54

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

- Amérique latine et Caraïbes: 70.000 morts -

Le nombre de décès dus à l'épidémie de coronavirus en Amérique latine et aux Caraïbes a dépassé mercredi soir le seuil des 70.000, dont plus de la moitié au Brésil, selon un comptage de l'AFP fondé sur des chiffres officiels.

Au total, 71.104 sont mortes dans cette région, dont 39.680 au Brésil, le troisième pays le plus endeuillé au monde.

- Plus de 414.000 morts dans le monde -

La pandémie a fait plus de 414.000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Près de 7,3 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 112.833 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 40.883 morts, le Brésil (38.406), l'Italie (34.114) et la France (29.319).

- Etats-Unis: 9,3% de chômeurs -

Le produit intérieur brut américain va reculer de 6,5% en 2020 sous l'effet de la pandémie, selon la Banque centrale américaine (Fed), qui prévoit un fort rebond de 5% en 2021 et une croissance plus modeste (3,5%) l'année suivante. 

La Fed prévoit un taux de chômage de 9,3% en 2020 et de 6,5% en 2021. En février, avant l'arrêt de l'économie, il était à 3,5%, son plus bas en 50 ans.

- L'OCDE pour une économie "plus juste" -


L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) appelle les gouvernements à se moderniser et à coopérer pour l'avènement d'une économie "plus juste et plus durable", alors que l'économie mondiale devrait connaître cette année une récession d'au moins 6% qui aggravera les inégalités, selon cette institution.

"Les gouvernements doivent se saisir de cette opportunité pour concevoir une économie plus juste et plus durable, rendre la concurrence et les régulations plus intelligentes, moderniser la fiscalité, les dépenses et la protection sociale", préconise l'OCDE.

- France: pas de "reprise épidémique" -

Aucun indicateur ne laisse entrevoir de reprise de l'épidémie en France malgré la levée progressive du confinement, a annoncé la Direction générale de la santé. Seules 23 personnes sont mortes ces dernières 24 heures en France.

Le gouvernement a présenté un nouveau budget de crise, le troisième depuis le début de la crise. Il prévoit 45 milliards d'euros supplémentaires dans un contexte de récession avec une chute du PIB de 11% et 800.000 emplois perdus.

- L'UE vers une réouverture -

La Commission européenne va publier dans la semaine ses propositions pour une levée "progressive et partielle" des restrictions de voyages aux frontières extérieures de l'Union européenne à partir du 1er juillet.

L'Autriche va rouvrir le 16 juin sa frontière avec l'Italie, fermée depuis mars, et lever les contrôles avec 31 pays à l'exclusion de la Suède, de l'Espagne, du Portugal et du Royaume-Uni.

- Budget record au Japon -

Les députés japonais ont adopté un nouveau budget extraordinaire record d'environ 262 milliards d'euros, cœur d'un deuxième plan de soutien massif à l'économie de 958 milliards d'euros.

Au total, l'ensemble des aides de l'Etat pour soutenir les entreprises et les ménages du pays devrait ainsi atteindre la somme astronomique de plus de 1.900 milliards d'euros, principalement sous forme de prêts.

- Réouverture des plages de Miami -

Les plages de Miami, dans le sud de la Floride, ont été rouvertes mercredi après avoir été fermées un peu moins de trois mois à cause de la pandémie de coronavirus, mais avec du personnel se chargeant de rappeler aux visiteurs heureux de revoir la mer les règles de distanciation sociale.

- Pérou: hausse des exportations de gingembre -

Le Pérou a pratiquement multiplié par trois au premier trimestre ses exportations de gingembre, en raison de son utilisation comme médicament pour les affections respiratoires pendant l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi le gouvernement.

bur-kd-rap/mw/fjb/plh/roc 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.