Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Chargement en cours
Le Premier ministre britannique Boris Johnson annonce lors d'une conférence de presse à Londres le 8 décembre 2021 un durcissement des restrictions dans son pays, afin de tenter d'enrayer la pandémie de Covid 19.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson annonce lors d'une conférence de presse à Londres le 8 décembre 2021 un durcissement des restrictions dans son pays, afin de tenter d'enrayer la pandémie de Covid 19.
1/2
© AFP, Adrian DENNIS, POOL
A lire aussi

publié le mercredi 08 décembre 2021 à 20h23

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Pas de vaccination forcée, insiste l'ONU -

L'obligation vaccinale se doit de toujours respecter les droits humains et la vaccination forcée n'est jamais acceptable, a mis en garde mercredi la Haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU.

"En aucun cas, les gens ne doivent être vaccinés de force, même si le refus d'une personne de se plier à une obligation vaccinale peut avoir des conséquences légales comme par exemple une amende appropriée", a déclaré Michelle Bachelet dans un message vidéo.

- Omicron: taux accru de réinfection -

Le patron de l'OMS a souligné mercredi que le variant Omicron du coronavirus semble avoir un taux de réinfection plus élevé mais provoquer des symptômes moins sévères que le variant Delta.

Pour se faire plus rapidement une image plus précise des caractéristiques du variant, Tedros Adhanom Ghebreyesus a demandé à tous les pays de contribuer à son évaluation en soumettant leurs données à l'organisation.

Le vaccin développé par les entreprises Pfizer et BioNTech est "toujours efficace" après "trois doses" contre le variant Omicron du virus, ont déclaré de leur côté mercredi les laboratoires, qui souhaitent toutefois finaliser un vaccin adapté "d'ici mars".

- Royaume-Uni: passeport vaccinal et télétravail -

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mercredi un durcissement des restrictions afin d'enrayer la propagation du variant Omicron au Royaume-Uni, dont le retour au télétravail dès lundi et l'introduction du passeport vaccinal dans certains lieux.

Allegra Stratton, l'ancienne porte-parole de M. Johnson, a annoncé mercredi sa démission, après la publication d'une vidéo dans laquelle elle plaisantait sur une fête de Noël qui aurait eu lieu à Downing Street l'an dernier, alors que les rassemblements étaient interdits.

Plus tôt dans la journée, Boris Johnson, qui s'est excusé, avait annoncé une enquête interne et promis des sanctions s'il apparaissait que les règles anti-Covid n'avaient pas été respectées.

- Nouvelles mesures en Norvège et au Danemark -

La Norvège va renforcer à partir de jeudi minuit et pour quatre semaines les mesures sanitaires pour lutter contre une flambée des cas, avec notamment un nombre limité de personnes pour les événements à domicile, y compris les fêtes de Noël, et le port du masque obligatoire si une distance sociale d'un mètre ne peut être assurée.

Le gouvernement danois a de son côté annoncé mercredi une série de mesures pour juguler la nouvelle vague de Covid-19. Les vacances scolaires devaient commencer le 17 décembre et se terminer le 3 janvier mais les écoles fermeront à partir du 15 décembre, jusqu'au 5 janvier. Et dès le 10 décembre, les bars et restaurants, où le port du masque est à nouveau obligatoire, devront fermer à minuit et il sera interdit de vendre de l'alcool après cette heure.

- Bal de l'Opéra annulé en Autriche -

Le célèbre Bal de l'Opéra prévu le 24 février prochain à Vienne est annulé pour la deuxième année consécutive à cause de l'épidémie de coronavirus, a annoncé le gouvernement autrichien mercredi. 

Ce bal, qui accueille d'ordinaire quelque 7.000 personnes, est l'un des rendez-vous annuels mondains les plus prisés des élites politiques, économiques et artistiques mondiales.

- Plus de 5,2 millions de morts -


La pandémie a fait au moins 5.270.700 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à la mi-journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 791.514 morts, devant le Brésil (616.018), l'Inde (473.952), le Mexique (295.601) et la Russie (284.823).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.