Coronavirus: le point sur la pandémie

Chargement en cours
Le mur d'un centre de vaccinations contre le Covid-19 à Rome le 18 février 2021
Le mur d'un centre de vaccinations contre le Covid-19 à Rome le 18 février 2021
1/3
© AFP, Tiziana FABI
A lire aussi

, publié le vendredi 19 février 2021 à 19h27

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- G7: partage des vaccins - 

Les dirigeants du G7 ont annoncé vendredi plus que doubler leur soutien collectif à la vaccination anti-Covid, à 7,5 milliards de dollars, notamment via le programme onusien Covax, piloté par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En plus des Etats-Unis, l'Union européenne a doublé sa contribution à un milliard d'euros tandis que l'Allemagne a débloqué de nouveaux fonds.

Ce programme vise à fournir cette année des vaccins à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faibles et moyens revenus d'avoir accès aux précieuses doses.

- Vaccins pour l'Afrique -

Le président français Emmanuel Macron a proposé que l'Europe et les Etats-Unis livrent "le plus vite possible" 13 millions de doses de vaccins à l'Afrique pour que le continent puisse vacciner ses 6,5 millions de soignants.

- Pfizer/BioNtech: efficace après une dose -

La première dose du vaccin du duo pharmaceutique Pfizer/BioNTech est efficace à 85% deux à quatre semaines après son injection et le produit supporte des températures plus élevées que celles prescrites actuellement, selon une étude israélienne et de nouvelles données publiées vendredi.

- Pertes massives -

Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié une perte abyssale de 8,56 milliards d'euros pour 2020, sous l'effet du plongeon des cours du pétrole et du gaz engendré par la crise sanitaire.

Le constructeur automobile français Renault a vu ses ventes plonger de 21,3% sur l'année, enregistrant une perte record de 8 milliards d'euros.

- Renforcement des mesures -

Le ministère italien de la Santé a annoncé un renforcement des mesures dans trois régions, mais a épargné de nouvelles restrictions aux deux plus grandes villes, Rome et Milan. La région de Campanie, qui comprend Naples, l'Emilie-Romagne avec son chef-lieu Bologne et le petit Molise, passeront de la catégorie +jaune+ (risque modéré) à la catégorie +orange+ (risque moyen) à partir de dimanche.

Le gouvernement français a annoncé le renforcement des moyens de lutte contre la montée des cas de variant sud-africain sur l'île de La Réunion, notamment en augmentant les capacités hospitalières, en accélérant la campagne de vaccination et en étendant le couvre-feu. 

- Mondial-2022: qualifications reportées -

La plupart des matches de qualification au Mondial-2022 dans la zone Asie vont être reportés à juin à cause "des restrictions de voyage et des quarantaines" en place, a annoncé la Confédération asiatique de football (AFC).

- Plus de 2,44 millions de morts - 


La pandémie a fait au moins 2,44 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi en milieu de journée.  Plus de 110.262.590 cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 493.119 décès, suivis par le Brésil (243.457), le Mexique (178.108), l'Inde (156.111) et le Royaume-Uni (119.387).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.