Coronavirus : le point sur la pandémie

Chargement en cours
Le Premier ministre britannique Boris Johnson quitte le 10 Downing Street à Londres le 26 novembre 2020 à l'issue d'une période d'isolation
Le Premier ministre britannique Boris Johnson quitte le 10 Downing Street à Londres le 26 novembre 2020 à l'issue d'une période d'isolation
1/3
© AFP, Tolga Akmen
A lire aussi

, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 03h59

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- L'Afrique loin d'être prête à vacciner -

Le continent africain est "loin d'être prêt" à une vaccination massive, a souligné jeudi l'OMS, l'estimant dans un communiqué prêt à peine à 33% et l'exhortant à intensifier ses préparatifs.

Les principales carences concernent le manque de financement, d'instruments de mesure et de communication avec les populations, et pour y remédier "la solidarité internationale sera impérative", a-t-elle indiqué.

L'OMS évalue le coût de la vaccination des seules populations prioritaires en Afrique à environ 4,8 milliards d'euros.

- La Cour suprême américaine donne raison aux religieux -

La Cour suprême américaine à interdit mercredi au gouverneur de l'Etat de New York d'imposer des restrictions aux lieux de culte en raison de l'épidémie de coronavirus, dans une décision vue comme une défense de la liberté de culte.

Les services religieux ne doivent pas être traités différemment des rassemblements non religieux autorisés, a estimé ce jugement non signé, dans laquelle la nouvelle juge Amy Coney Barrett a fait pencher la balance du côté des conservateurs.

Le gouverneur Andrew Cuomo avait limité à dix le nombre de personnes pouvant se réunir dans des lieux de culte dans des "zones rouges" où le virus circule beaucoup.

- Arsenal, premier club de Premier League à renouer avec son public - 

Arsenal sera la première équipe de Premier League à évoluer à nouveau en présence d'un public depuis le début de la pandémie de coronavirus au mois de mars, le 3 décembre en Ligue Europa, en conséquence des mesures prises jeudi par le gouvernement britannique.

L'exécutif a instauré un système à trois niveaux de gravité, en fonction de la circulation virale. Londres se trouve dans le 2e niveau. A ce titre, tous les clubs de football et d'autres sports de la capitale, à commencer par Arsenal le 3 décembre contre le Rapid Vienne en Ligue Europa, seront autorisés à jouer devant un public limité à 2.000 personnes.

- 99% des Anglais sous sévères restrictions -

Près de 99% des 56 millions d'habitants de l'Angleterre continueront à vivre sous de sévères restrictions après la fin du confinement début décembre, a annoncé jeudi le gouvernement britannique.

Après un mois de confinement général s'achevant le 2 décembre, l'Angleterre reviendra à des restrictions imposées localement en fonction de l'incidence du virus, selon un système à trois niveaux de gravité.

- 60 millions de cas, 1,4 million de morts -

La pandémie a fait au moins 1.422.951 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi.

Plus de 60.427.590 cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas recensés, respectivement 263.413 et 12.879.762. Suivent le Brésil (171.460 morts décès), l'Inde (135.223), le Mexique (103.597) et le Royaume-Uni (56.533).

- Londres demande à son régulateur sanitaire d'examiner le vaccin d'AstraZeneca -

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi avoir demandé à l'Autorité de réglementation sanitaire des médicaments (MHRA) d'examiner le vaccin contre le nouveau coronavirus mis au point par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford, en vue de sa commercialisation. 

"Nous avons officiellement demandé au régulateur sanitaire d'évaluer le vaccin Oxford/AstraZeneca et de déterminer s'il répond à des normes de sécurité rigoureuses", a indiqué dans un communiqué le ministre de la Santé Matt Hancock. 

S'il est approuvé, cela constituera une "étape importante vers le déploiement d'un vaccin le plus rapidement possible", a-t-il ajouté.

- Précisions sur le déconfinement français -

Le Premier ministre français Jean Castex a détaillé jeudi les mesures d'allégement du confinement qui sera levé le 15 décembre pour être remplacé par un couvre-feu national.

Les petits commerces rouvriront samedi, les déplacements seront permis dans un rayon de 20 km pendant trois heures. Il sera "impératif" de limiter le nombre de convives aux réveillons et une jauge de 30 personnes maximum a été fixée pour les offices religieux. 

Les stations de ski pourront rouvrir mais les remontées mécaniques demeureront fermées.

- Disney: 32.000 emplois bientôt supprimés -

Disney prévoit de supprimer quelque 32.000 emplois liés aux parcs d'attractions d'ici à l'été 2021.

En septembre, le géant américain avait annoncé la suppression de 28.000 emplois aux Etats-Unis entraînant la fermeture de parcs ou conduit à leur exploitation limitée. 

- Test négatif pour entrer en Colombie -

La justice colombienne a ordonné au gouvernement de réinstaurer l'obligation de présenter un test négatif au coronavirus pour l'entrée dans le pays, une mesure qui avait été supprimée début novembre, suscitant les critiques du secteur médical.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.