Coronavirus : Donald Trump demande de ralentir le dépistage pour réduire le nombre de cas détectés

Coronavirus : Donald Trump demande de ralentir le dépistage pour réduire le nombre de cas détectés
Donald Trump à Tulsa, le 21 juin 2020.

, publié le dimanche 21 juin 2020 à 13h58

"Il plaisantait évidemment", a tempéré un responsable, sous couvert d'anonymat.

Le président américain, Donald Trump, a déclaré samedi 20 juin avoir demandé aux autorités sanitaires de ralentir le rythme de dépistage du coronavirus pour limiter le nombre de cas détectés aux États-Unis.

Sans expliciter s'il était sérieux, le président américain a affirmé à la foule de ses partisans réunis à Tulsa, dans l'Oklahoma, que le dépistage était "une arme à double tranchant". "Voilà le mauvais côté: quand on fait ce volume de dépistage, on trouve plus de gens, on trouve plus de cas", a-t-il poursuivi lors de ce premier meeting organisé pendant la pandémie aux États-Unis.  


"Alors j'ai dit à mon équipe 'Ralentissez le dépistage'. Ils font des tests, et des tests...", a ajouté Donald Trump, dont la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis est largement critiquée. 

"Il plaisantait évidemment pour dénoncer la couverture médiatique absurde", a ensuite indiqué un responsable de la Maison Blanche, sous couvert d'anonymat. Six membres de l'équipe de campagne Trump ont été testés positifs au Covid-19 et placés en quarantaine quelques heures avant ce rassemblement. Jusqu'à présent relativement épargné, l'Oklahoma connaît en ce moment une forte poussée des cas détectés.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par le nouveau coronavirus avec plus de 2,2 millions de cas et près de 120.000 morts, pour près de 330 millions d'habitants. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.