Coronavirus: confessions en drive-in à Acapulco

Chargement en cours
Le prêtre Marco Antonio Galeana reçoit la confession d'un automobiliste, le 9 avril 2020 à Acapulco, au Mexique
Le prêtre Marco Antonio Galeana reçoit la confession d'un automobiliste, le 9 avril 2020 à Acapulco, au Mexique
1/3
© AFP, Francisco Robles

, publié le vendredi 10 avril 2020 à 10h18

Des prêtres catholiques d'Acapulco, port et station balnéaire célèbre du sud du Mexique, ont proposé ce Jeudi Saint aux fidèles de se confesser sans descendre de leur voiture, afin d'éviter des contaminations au coronavirus.

L'archidiocèse d'Acapulco a autorisé son institut pastoral à s'installer dans le quartier de Caleta pour donner le sacrement de pénitence et de pardon à des fidèles pendant qu'ils se trouvent dans leur véhicule.

Derrière une paroi de bois percée d'ouvertures, un prêtre vêtu de sa tenue sacerdotale et portant un masque écoute les fidèles qui viennent à cette "confession automobile".

Des camionnettes, des berlines et même des motos se succèdent devant le confessionnal improvisé du prêtre Marco Antonio Galeana, assis dans un fauteuil de bureau à côté d'un grand crucifix.

"Nous devons être à trois mètres de distance. Celui qui vient se confesser ne descend pas de sa voiture, il reste dedans en permanence, et on lui donne un masque chirurgical", a déclaré le père Galeana à l'AFP. "Après le départ de chaque pénitent, on pulvérise un liquide désinfectant pour purifier l'air".

Plusieurs paroisses ont commencé des retransmissions télévisées en direct des liturgies de la Semaine Sainte sur les réseaux sociaux, les églises et la cathédrale d'Acapulco ayant été fermées en raison de l'état d'urgence sanitaire.

"L'Eglise doit plus que jamais être proche de ses fidèles. Les fidèles doivent prendre soin de leur santé, mais dans ces moments de grand stress, de grande incertitude, de grande confusion, ils ont aussi besoin d'une attention spirituelle", a expliqué le père Galeana.

Selon le dernier bilan officiel, publié mercredi, le Mexique comptait 3.181 cas de contamination au virus et 174 décès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.