Corée du Nord: nouveau "test crucial" sur la base de Sohae

Corée du Nord: nouveau "test crucial" sur la base de Sohae
Photo diffusée le 29 novembre 2019 par l'agence officielle KCNA d'un essai de lancement de missiles par la Corée du Nord

, publié le samedi 14 décembre 2019 à 10h28

La Corée du Nord a réalisé un nouveau "test crucial" sur son site de lancement de satellites de Sohae, a rapporté samedi l'agence officielle KCNA, au moment où les négociations avec Washington sur le programme nucléaire nord-coréen sont dans l'impasse.

"Un nouveau test crucial a été mené avec succès sur la base de lancement de satellites de Sohae le 13 décembre de 22H41 à 22H48", soit de 13H41 GMT à 13H48 GMT, a déclaré un porte-parole de l'Académie nationale des sciences de défense cité par l'agence.

Les "succès en matière de recherche" seront "appliqués pour améliorer encore la dissuasion nucléaire stratégique fiable" de la Corée du Nord, a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient alors que les Etats-Unis ont procédé jeudi au dessus du Pacifique au test d'un nouveau type de missile balistique sol-air de moyenne portée, qui était interdit par le traité INF dont ils se sont retirés cette année, le deuxième en moins de 4 mois.

Pyongyang avait déjà annoncé dimanche dernier avoir mené un "test très important", censé changer le "statut stratégique" du pays. Ce test avait également été mené depuis la base de Sohae, sur la côte nord-ouest de la Corée du Nord et connue également sous le nom de Tongchang-ri, dont le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait promis en septembre 2018 la fermeture lors d'un sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in. 

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU mercredi, Washington a mis en garde Pyongyang contre tout nouvel essai nucléaire ou de missile balistique intercontinental en fin d'année, tout en promettant de la souplesse si les négociations reprennent.

La Corée du Nord a qualifié cette semaine Washington d'"insensé" pour avoir convoqué cette réunion, la deuxième à lui être consacrée en une semaine après un rencontre à huis clos à la demande des Européens.

La tension monte entre Washington et Pyongyang qui a fixé un ultimatum pour la fin de l'année à l'approche d'un ultimatum fixé par la Corée du Nord. 

Frustrée du manque de progrès dans la levée des sanctions après trois sommets avec le président américain Donald Trump, la Corée du Nord a récemment promis un "cadeau de Noël" si les Américains ne changent pas d'approche avant la fin de l'année.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont dans l'impasse depuis l'échec d'un sommet à Hanoi en février entre les dirigeants américain et nord-coréen. Les Etats-Unis exigent que la Corée du Nord renonce d'emblée à tout son arsenal atomique, alors que cette dernière réclame une approche progressive prévoyant une levée rapide d'au moins une partie des sanctions internationales qui étranglent son économie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.