Comment la France justifie son refus d'accueillir le navire "Aquarius", bloqué avec plus de 600 migrants à son bord

Comment la France justifie son refus d'accueillir le navire "Aquarius", bloqué avec plus de 600 migrants à son bord©TONY GENTILE / X90029 / REUTERS

franceinfo, publié le mercredi 13 juin 2018 à 18h21

Tous les regards étaient tournés vers la France. Après plus de deux jours de silence et la décision de l'Espagne d'accueillir l'Aquarius, Emmanuel Macron a finalement dénoncé, mardi 12 juin, le "cynisme" et "l'irresponsabilité" de Rome après que le gouvernement italien - ainsi que Malte - a refusé d'accueillir dans leurs ports le bateau de l'ONG SOS Méditerranée et ses 629 migrants. 

La gauche a ainsi dénoncé le "silence coupable" du gouvernement français. "C'est à Naples, en Espagne, en Corse mais pas à l'Elysée et à Matignon ni à Bruxelles que les réactions et décisions de simple humanité (...) se disent et se prennent. Triste leçon pour la France et l'Union européenne", a réagi la députée La France insoumise Clémentine Autain dans un tweet. Le premier

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.