Cisjordanie: Israël approuve plus de 1.100 nouveaux logements de colons

Cisjordanie: Israël approuve plus de 1.100 nouveaux logements de colons

Des logements en construction dans la colonie de Maale Adumim en Cisjordanie, en février 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 11 janvier 2018 à 16h05

Israël a délivré son feu vert à plus de 1.100 nouveaux logements de colons en Cisjordanie, poursuivant l'impulsion donnée à la construction en territoire palestinien occupé, a indiqué jeudi l'organisation anticolonisation la Paix maintenant.

Les 1.122 unités d'habitation approuvées mercredi sont à différents stades dans la procédure: 352 ont reçu un feu vert final, ce qui signifie peu ou prou que les travaux peuvent commencer, alors que 770 autres ont été validées pour la première fois, a dit la Paix maintenant à l'AFP.

Sur les 1.122, sept logements déjà construits sans autorisation ont été approuvés rétroactivement, a précisé une responsable de la Paix maintenant, Hagit Ofran.

En 2017, 6.742 logements avaient été approuvés, le chiffre le plus élevé depuis 2013, selon la Paix maintenant.

Après l'administration du président américain Barack Obama, ouvertement critique à l'encontre de la colonisation, celle du président Donald Trump commencée en janvier 2017 s'est signalée par sa discrétion sur le sujet, en même temps que par son non-engagement en faveur de la solution dite à deux Etats.

La colonisation, c'est-à-dire la construction d'habitations civiles dans les territoires palestiniens occupés ou annexés par Israël depuis 1967, est illégale au regard du droit international.

Elle est considérée par une grande partie de la communauté internationale comme un obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens, en particulier à la solution à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien indépendant coexistant avec Israël, qui demeure la référence de l'ONU pour résoudre l'un des plus vieux conflits de la planète.

Non seulement la colonisation rogne les terres sur lesquelles les Palestiniens aspirent à former un Etat, mais en fragmentant la continuité des territoires, elle menace de rendre impossible la création d'un tel Etat, disent ses détracteurs.

La plupart des 1.122 logements approuvés mercredi par un organe relevant du ministère israélien de la Défense sont censés être construits dans des colonies existantes situées en Cisjordanie, a souligné Hagit Ofran.

- Paris "condamne" -

Cela reflète la politique du gouvernement israélien, "qui consiste à construire dans toute la Cisjordanie, surtout à des endroits qu'Israël devrait évacuer (en cas d'accord avec les Palestiniens), pour torpiller la solution à deux Etats", s'est émue Hagit Ofran.

La France a "condamné" ces annonces jeudi et demandé l'arrêt de la colonisation "afin de préserver un horizon politique crédible".

La colonisation "nuit à la recherche d'une paix juste et durable et entrave la solution des deux Etats". Elle "contribue également à attiser les tensions sur le terrain", a dit le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.

Plus de 600.000 colons israéliens vivent une coexistence souvent conflictuelle avec près de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée.

Un rabbin de 35 ans a été assassiné par balles mardi soir dans le nord de la Cisjordanie.

Sa mort a suscité des appels à la vengeance et à une accélération de la colonisation, jusqu'au sein du gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui fait la part belle aux défenseurs des colons.

Plusieurs membres du gouvernement israélien hostiles à la création d'un Etat palestinien et favorables à une annexion au moins partielle de la Cisjordanie ont vu une aubaine dans l'accession au pouvoir de Donald Trump.

Ce dernier a ajouté aux crispations le 6 décembre en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël, rompant unilatéralement avec des décennies de diplomatie américaine et internationale. 

M. Netanyahu assure que ce n'est pas la colonisation mais les incitations palestiniennes à la violence qui font obstacle à la paix.

 
14 commentaires - Cisjordanie: Israël approuve plus de 1.100 nouveaux logements de colons
  • depuis des années on pose la question Cisjordanie occupée ce qui veut dire que la Jordanie a occupée la Judée et Samarie
    en 1967 la Judée et Samarie a été libérée mais la pas un mot tout les médias font l'impasse et les Jordaniens qui sont venus occuper la région en profitent comme de bon Musulman pitiés donnés nous vaux dont il est prouvé qu'ils ne vivent que de cela

    alors arrêté cela nous gonfle c'est comme l'Erdogan qui envahi Facebook pour prêcher pour les Musulmans alors qu"il est dictateur Ottoman

  • Le Honteux et vil silence depuis des décennies de notre classe politique, pourtant si prompt a "porter" haut et fort les "Droits de l'Homme" y compris par les armes, DEMONTRE en réalité QUI est derrière le Rideau de ce qui devrait être :

    " La Présidence Française Elue par les Français, pour l'intérêt des Français "

    Ou est notre intérêt dans ce silence? n'est ce pas faire acte de soumission ??!!

  • Après les Israéliens vont s'étonner d'être victimes d'attentas.

  • le problème c'est qu'il n'y a pas de réaction digne de l'europe ou même de la france genre boycott;il n'y a que l'argent qui est sensible à ce stade..les paroles de' condamnations ne pèsent pas lourd.

  • vous ne spécifié pas ou? c'est en Judée ou en Samarie Cisjordanie cela n'existe plus depuis 1967 il ne reste que quelque colons venant de Jordanie qui attendent des aides et des subventions à part cela qu'est ce qu'il fond ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]