Chine : des "chapeaux de distanciation sociale" pour les écoliers

Chine : des "chapeaux de distanciation sociale" pour les écoliers©Panoramic

, publié le lundi 27 avril 2020 à 22h30

En Chine, certains élèves ont retrouvé le chemin de l'école en étant coiffés de chapeaux étonnants. Grâce à une tige d'un mètre, les couvre-chefs permettent de respecter la distanciation sociale.

À l'approche du 11 mai et de la réouverture des écoles en France, l'initiative pourrait inspirer le gouvernement.

En Chine, dans la province du Zhejiang, les élèves ont fait leur rentrée des classes post-confinement lié au coronavirus avec des "chapeaux de distanciation sociale". L'image, repérée par franceinfo, a de quoi faire sourire. Mais ces couvre-chefs surmontés d'une tige d'un mètre sont une mesure prise très au sérieux pour que les élèves ne s'approchent pas de trop près.



Ces drôles d'accessoires ont déjà été utilisés dans l'histoire chinoise au cours de la dynastie Song (960-1279). Ils avaient pour but d'empêcher les officiels de chuchoter entre eux. "Ils servaient déjà pour la distanciation sociale", s'amuse la directrice d'une école de journalisme de Taïwan, citée par franceinfo.


Des visières... par-dessus les masques

En Chine, d'où est partie l'épidémie de coronavirus, la vie commence tout juste à reprendre son cours. Mais face à la crainte d'une deuxième vague de contaminations, les règles sont strictes, notamment dans les écoles. Ainsi, comme le note Europe 1, "chaque élève travaille sur une table et doit porter un masque tout au long de la journée". À Taïwan, Courrier international a pour sa part repéré l'usage de visières en plastique... par-dessus les masques de protection.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.