Chine: considérable avancée des secours après le sauvetage de 11 mineurs

Chargement en cours
Des sauveteurs travaillent sur le site de la mine d'or de Qixia où des mineurs sont coincés sous terre, le 20 janvier 2021 en Chine
Des sauveteurs travaillent sur le site de la mine d'or de Qixia où des mineurs sont coincés sous terre, le 20 janvier 2021 en Chine
1/3
© AFP, STR, CNS

, publié le dimanche 24 janvier 2021 à 12h13

Onze mineurs ont été sauvés dimanche alors que les secours s'activent à localiser les dix travailleurs toujours coincés, depuis deux semaines, à des centaines de mètres sous terre dans l'est de la Chine.

Le premier mineur est remonté à la surface à partir de 11H00 (03H00 GMT), selon la chaîne de télévision publique CCTV. 

"Extrêmement affaibli", il a aussitôt transporté à l'hôpital, a précisé la même source.

Au fil de la journée, dix autres hommes ont suivi.

Cette avancée considérables des opérations, suivies de près par tous les habitants du pays, a été rendue possible par le soudain dégagement d'un conduit de ventilation, selon l'agence de presse Chine Nouvelle citant le centre de commandement des opérations. 

Dix autres mineurs étaient dimanche en fin après-midi toujours portés disparus depuis l'explosion survenue le 10 janvier dans cette mine d'or de Qixia, dans la province du Shandong (est).

Les sauveteurs s'activent depuis deux semaines à secourir les travailleurs bloqués à plusieurs centaines de mètres sous terre et menacés par une montée des eaux, alors que l'un d'entre eux a perdu la vie.

La déflagration a bouché le puits de ventilation, entraînant une obstruction qui a endommagé le téléphérique permettant aux mineurs de remonter.


Dimanche matin, les énormes obstacles qui obstruaient le puits sont soudainement tombés au fond, permettant aux opérations de secours de faire de considérables avancées, a expliqué Du Bingjian, un expert spécialisé dans les opérations de secours. 

- Soudaine chute d'obstacles -

"Après la chute au fond du puits des obstacles, l'équipe de sauvetage a commencé à faire remonter les mineurs et a suspendu les travaux de forage", a déclaré M. Du au tabloïd nationaliste chinois Global Times.

"On ne sait pas encore quand les sauveteurs pourront atteindre la sixième section centrale où se trouveraient les mineurs disparus".

Dimanche, les images de la chaîne publique ont, dans un premier temps, montré  un petit chariot élévateur remonter, soulevé par une énorme foreuse. Un homme masqué, qui semblait incapable de se tenir debout, en est sorti accompagné de sauveteurs.

Ce premier homme secouru a été retrouvé par les sauveteurs alors qu'ils tentaient d'atteindre le groupe de dix mineurs avec lesquels les secours avaient établi un contact la semaine dernière. 

Ils étaient coincés à 580 mètres sous terre et l'un d'entre eux était décédé à la suite de blessures liées à la déflagration.

Grâce à un câble métallique descendu via un conduit creusé dans la roche, les sauveteurs ont pu leur transmettre des vivres, des médicaments et des téléphones et ce groupe a pu faire remonter à la surface deux messages écrits. 

Les opérations de forage sont compliquées par la structure géologique du sol, constituée de roches particulièrement dures comme du granit.

Les secours avaient estimé vendredi qu'au moins deux semaines seraient encore nécessaires pour libérer l'ensemble des travailleurs malgré la poursuite effrénée des opérations de forage.

Si la sécurité des mines s'est nettement améliorée au cours des dernières décennies, des accidents surviennent encore régulièrement en Chine, où les réglementations ne sont parfois pas appliquées. 

En décembre, 23 mineurs avaient perdu la vie dans une mine de charbon à Chongqing (sud-ouest).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.