Chili: cible régulière de manifestants, la statue d'un général retirée à Santiago

Chili: cible régulière de manifestants, la statue d'un général retirée à Santiago
President Sebastian Pinera said Thursday the monument, erected in 1928, will be replaced once restauration work is completed 'because we want to show our appreciation and respect for our heroes'

, publié le vendredi 12 mars 2021 à 20h52

La statue d'un général, installée sur la Plaza Italia à Santiago, épicentre des manifestations lors de la crise sociale au Chili, a été retirée vendredi de son piédestal où elle subissait régulièrement des actes de vandalisme. 

La statue du général Manuel Baquedano a été enlevée à l'aube à l'aide de grues, tandis que des militaires lui rendaient les honneurs. Douze personnes participant à une manifestation ont été interpellées. 

La statue, régulièrement repeinte ou rhabillée par des manifestants, qui ont aussi essayé de la renverser et d'y mettre le feu, ne représentait pas une cible spécifique des protestataires de la crise déclenchée au Chili en octobre 2019 pour plus de justice sociale. 

Mais elle était devenue au fil des mois l'objet d'une querelle symbolique entre les manifestants les plus radicaux et les autorités pour le contrôle de la place, connue sous le nom de Plaza Italia, mais qui porte officiellement le nom du général. 

Malgré la pandémie de coronavirus et la tenue d'un référendum en octobre qui a plébiscité un changement de la Constitution pour remplacer l'actuelle, héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), de petits groupes de manifestants affrontent régulièrement les forces de l'ordre sur l'emblématique place. 

Au plus fort de la fronde sociale, le 25 octobre 2019, 1,2 million de personnes s'étaient rassemblées sur les lieux pour dénoncer les inégalités sociales et économiques dans le pays. 

Lundi, un groupe de protestataires a tenté de déboulonner la statue avec des scies et des marteaux alors que la place était remplie de manifestants à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Trois jours auparavant, d'autres avaient tenté d'y mettre le feu. 

Le président conservateur Sebastian Piñera a assuré jeudi que le monument, érigé en 1928, serait réinstallé rapidement une fois restauré "car nous voulons montrer notre gratitude et notre respect envers nos héros". 

Le général Baquedano a été un héros de la guerre du Pacifique qui a vu le Chili combattre le Pérou et la Bolivie à la fin du XIXe siècle. Le monument surplombe la tombe d'un soldat inconnu mort pendant ce conflit. 

pa-pb/mps/rsr/mlr/jb/lab/lpt

Vos réactions doivent respecter nos CGU.