Chez Nike ou Adidas, "il y a de l'argent disponible pour payer correctement les travailleurs"

Chez Nike ou Adidas, "il y a de l'argent disponible pour payer correctement les travailleurs"©MAXPPP

franceinfo, publié le lundi 11 juin 2018 à 10h36

À trois jours du début de la Coupe du monde de football en Russie, le collectif Éthique sur l'étiquette épingle, lundi 11 juin, les deux principaux équipementiers sportifs, Nike et Adidas, qui habillent à eux deux 22 des 32 équipes engagées, pour un marché de plus de 17 milliards d'euros. Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif auteur du rapport Anti-jeu, les sponsors laissent les travailleurs sur la touche, a estimé, lundi sur franceinfo, que dans ces deux entreprises, "il y a de l'argent disponible pour payer correctement les travailleurs", mais que "ce n'est pas le choix" qu'elles font. "Il y a tous les moyens pour que ces marques permettent un minimum aux travailleurs qui contribuent au premier plan à cette croissance économique de vivre dignement", a-t-elle

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.