Chez la femme enceinte, le Covid-19 double le risque de donner naissance à un enfant mort-né

Chez la femme enceinte, le Covid-19 double le risque de donner naissance à un enfant mort-né©Anthony WALLACE / AFP

publié le dimanche 21 novembre 2021 à 10h55

C'est ce que révèle une étude de l'agence américaine de santé publique qui a étudié 1,2 million d'accouchements. Le variant Delta accroît encore ce risque, indique l'étude.

Alors que le Collège national des gynécologues et obstétriciens français souhaite que les femmes enceintes puissent accéder à la campagne de rappel du vaccin anti-Covid menée en France, en raison de leur vulnérabilité à la maladie, une vaste étude des autorités sanitaires américaines publiée vendredi 19 novembre montre que le Covid-19 fait également peser des menaces pour l'enfant à naître : le risque d'enfant mort-né est presque deux fois plus important pour les femmes enceintes positives au Covid-19 que pour les autres. 



Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont analysé plus de 1,2 million d'accouchements entre mars 2020 et septembre 2021, à partir d'une base de données d'hôpitaux. En général, les enfants mort-nés sont rares (0,65% des naissances, soit environ 8.150), mais le risque d'enfant mort-né est 1,90 fois plus élevé chez les femmes positives au Covid-19, révèle l'étude, l'agence de santé publique parlant d'enfant mort-né pour ceux qui sont nés à partir de la 20e semaine de grossesse.

Concrètement, entre mars 2020 et septembre 2021, 1,26% des naissances étaient un enfant mort-né pour les femmes ayant contracté le Covid-19, contre 0,64% pour les autres. Le variant Delta a par ailleurs accru ce risque, a noté l'agence de santé, qui a analysé les périodes avant et après que ce variant soit devenu dominant dans le pays, en juillet 2021. Par rapport aux femmes non infectées, le risque était ainsi accru de 1,47 pour les mères positives au Covid-19 durant la période pré-Delta, et de 4,04 une fois le variant majoritaire.

"Des études supplémentaires sont nécessaires pour examiner le rôle des complications maternelles liées au Covid-19 sur le risque d'enfant mort-né", concluent les CDC. Certaines études ont par le passé suggéré que la cause soit notamment une inflammation et une diminution du flux sanguin vers le placenta.

Cette étude des CDC est la plus importante à date qui démontre le lien entre enfants mort-nés et Covid-19. Les données sur lesquelles s'appuient l'enquête ne permettent toutefois pas de savoir si les femmes positives au Covid-19 étaient malades au moment de leur accouchement ou si elles avaient été infectées préalablement. Le statut vaccinal des femmes n'était pas non plus connu.

Les autorités sanitaires américaines recommandent fortement aux femmes enceintes de se vacciner contre le Covid-19, avant ou pendant leur grossesse. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.