Carlos Ghosn : un ex-détenu raconte l'enfer de sa prison japonaise

Carlos Ghosn : un ex-détenu raconte l'enfer de sa prison japonaise©Wochit

publié le mardi 29 janvier 2019 à 18h35

Il est diplomate, intellectuel et écrivain japonais. Arrêté en 2002 puis incarcéré dans la même prison que celle où se trouve Carlos Ghosn, Masaru Sato évoque le quotidien de détenu.

Il est interrogé par le journal Challenges.

On savait les conditions de détention de Carlos Ghosn difficiles. Grâce au témoignage de Masaru Sato, incarcéré 512 jours avant d'avoir droit à un procès, on en sait maintenant plus.

Sur la vie en cellule d'abord : "Il est interdit de se couvrir la tête avec le drap. La tête doit être face caméra, de 21h à 7h du matin. Il faut être dans le futon, pendant dix heures, sans bouger. Si on bouge un peu trop, un gardien viendra vous réprimander. Le garde passe toutes les quinze minutes, et vous regarde."

Masaru Sato explique également le rôle prépondérant du procureur : "Il lui est en principe interdit de parler aux journalistes. Mais il leur parle en secret pour noircir l'image des suspects, de manière indirecte. Avant que le procès commence. Pour l'opinion publique nous sommes coupables avant d'avoir été jugés."

Carlos Ghosn pourrait comme l'ex-détenu japonais rester encore plusieurs mois en prison, mais également se voir interdire de quitter le sol nippon pendant plusieurs années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.