Capitole envahi : Joe Biden dénonce une "insurrection", Donald Trump appelle au calme

Capitole envahi : Joe Biden dénonce une "insurrection", Donald Trump appelle au calme©Panoramic

, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 22h30

Joe Biden n'a pas tardé à réagir à la suite de l'invasion du Capitole par des manifestants pro-Trump, mercredi 6 janvier. Le président élu a condamné fermement cette atteinte à "une valeur sacrée de l'Amérique".

L'actuel locataire de la Maison Blanche a quant à lui appelé au calme. Le chef de la police de Washington annonce qu'une femme a été abattue.

Mercredi 6 janvier, des sympathisants de Donald Trump ont fait irruption dans le Capitole afin d'empêcher le vote du Collège électoral de se dérouler. ​Ce vote doit confirmer l'élection de Joe Biden à la Maison Blanche, et il a donc été interrompu par l'irruption des manifestants au Congrès. L'événement a attiré les caméras du monde entier et valu des mots très durs de la part de Joe Biden. "Notre démocratie est victime d'une agression sans précédent, a déploré le président élu. Une valeur sacrée de l'Amérique a été attaquée. Le Capitole est un symbole de la liberté, et c'est une attaque contre ce symbole qui a été perpétrée."



"Je vais être très clair : les scènes de chaos au Capitole ne montrent pas le vrai visage de l'Amérique, elles ne représentent pas ce que nous sommes, a poursuivi celui qui a remporté l'élection présidentielle du 3 novembre dernier. Ce que nous avons vu, c'est un petit nombre d'extrémistes qui ne respectent pas le droit. C'est une insurrection, quasiment de la sédition, et cela doit cesser maintenant. J'appelle cette foule à s'arrêter !" 

Une femme perd la vie

Cette insurrection a très mal fini dans la soirée. Les manifestants n'ont pas hésité à utiliser la force pour pénétrer dans l'enceinte, n'ayant pas peur de faire face aux forces de l'ordre. Au milieu de ces affrontements, un drame a eu lieu. Ashli Babbitt, une militante pro-Trump originaire de San Diego en Californie, a perdu la vie. Dans le chaos, un policier du Capitole a été forcée d'utiliser son arme de service. Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances du tragique événement. En plus de cette femme, trois autres personnes sont décédées.  

Trump : "Rentrez chez vous !"

Joe Biden s'est ensuite indirectement adressé à Donald Trump. Il lui a demandé "d'aller à la télévision nationale pour honorer son serment, qu'il défende la Constitution et qu'il exige qu'on mette un terme à ce siège." Et d'ajouter : "Imaginez ce que peut penser le reste du monde en regardant la télévision. Nous sommes tellement meilleurs que ce que nous avons vu aujourd'hui."

Trump n'est pas non plus resté sans réaction. "Rentrez chez vous !", s'est exclamé le dirigeant des États-Unis dans une vidéo publiée sur son compte Twitter ce mercredi soir. "Nous devons avoir la paix, l'ordre, nous voulons que personne ne soit blessé." Évacué en urgence du Capitole un peu plus tôt, son vice-président Mike Pence a eu une réaction similaire : "Toute personne impliquée doit respecter les forces de l'ordre et quitter immédiatement le bâtiment," a-t-il affirmé.

Des actes condamnés par les anciens présidents américains

Les anciens chefs d'État américains n'ont pas tardé à condamner ces affrontements. Barack Obama évoque "un moment de déshonneur et de honte" quand George W.Bush compare ces images de révolte à celles d'une "république bananière". De son côté, Bill Clinton estime que ces scènes sont le résultat de "plus de quatre années de politique empoisonnée" et accuse Donald Trump d'avoir allumé la mèche avec ses déclarations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.