"C'est une ville en ruines"... Amnesty International pointe l'ampleur des pertes civiles à Raqqa

"C'est une ville en ruines"... Amnesty International pointe l'ampleur des pertes civiles à Raqqa©BRUT

franceinfo, publié le mercredi 06 juin 2018 à 17h57

De juin à octobre 2017, la coalition internationale a mené une opération militaire sur Raqqa pour libérer la ville syrienne qui était alors occupée par l'organisation terroriste État islamique. L'ONG estime en revanche que ces frappes aériennes ont causé des dégâts d'une ampleur sous estimée. Nina Walch est chargée de campagne Conflits armés chez Amnesty International France. Elle a accepté de répondre aux questions de Brut.

"Une ville en ruines". C'est ainsi que Nina Walch décrit la ville syrienne. "Nos chercheurs se sont rendus à Raqqa en février", explique-t-elle. "Ils ont visité 42 sites qui ont été touchés". "Ces gens-là, ils ont travaillé toute leur vie pour construire leur maison, leur magasin, et tout a été détruit", déplore-t-elle.

4000 frappes

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.