"C'est assez sale et ça ne sent pas bon" : des députés découvrent les conditions dans lesquels les sans-papiers sont placés en rétention

"C'est assez sale et ça ne sent pas bon" : des députés découvrent les conditions dans lesquels les sans-papiers sont placés en rétention©JOEL ROBINE / AFP

franceinfo, publié le mardi 13 février 2018 à 13h12

Ces députés ont découvert la réalité du quotidien des sans-papiers. Une trentaine d'élus de l'Assemblée s'est rendue dans des centres de rétention administrative, lundi 12 février, où sont placés les personnes sans-papiers qui n'ont pas obtenu de titre de séjour et doivent être expulsées. France 2 a suivi deux de ces députés, la présidente LREM de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet et le communiste Stéphane Peu, en visite dans deux centres au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

Tous les occupants du centre ne sont pas toujours expulsés. Dans le premier visité par les députés, 62 l'ont été sur 2 057 personnes retenues. Pour augmenter le nombre de reconduites à la frontière, le gouvernement compte porter la durée maximale de rétention de 45 à 90 jours dans son…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
16 commentaires - "C'est assez sale et ça ne sent pas bon" : des députés découvrent les conditions dans lesquels les sans-papiers sont placés en rétention
  • Ils veulent un hôtel 4 étoiles peut-être ?
    Pour ne pas qu'ils restent dans ces conditions ils n'ont qu'a pas dégrader et salir les lieux que la France a la bonté de leur attribuer, avec l'argent de nos impôts !
    Pour qu'ils y restent le moins longtemps possible, il faut les expulser au plus vite !
    La France n'a plus les moyens de s'occuper de ses SDF, des ses retraités miséreux, de ses travailleurs pauvres etc.... donc elle n'a pas les moyens de recueillir toute la misère du Monde comme l'avait bien dit Michel Rocard !

  • Vu le reportage à la TV, ce n'est pas les surveillants qui font des grafitis sur les murs dans les chambres, ces migrants doivent apprendre les bonnes manières de laver les sols, douche, lavabos etc ... on est pas leur bonniche, si ils veulent que cela soit propre qu'ils se prennent par la main et bosser, ça se plaint ? ils ont un toit, un lit, chauffé et des repas, et nos clodos qui crèvent dehors ? ils se plaignent eux ?

  • "Il va falloir que l'on pense à aménager ces centres en conséquence" Non Madame. Il va plutôt falloir penser à expulser plus rapidement les gens qui séjournent dans ces centres (et non pas prolonger la durée d'hébergement) et il va falloir s'assurer que les gens qui occupent ces centres en assurent eux même l'entretien puisque "c'est sale et ça ne sent pas bon". Des tas de citoyens français sont moins bien logés que ces clandestins.

  • C'est sale parce que les occupants ne l'entretiennent pas, c'est pas à nos services de nettoyer .

  • Il leur aura fallu du temps pour s'en rendre compte!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]