Burkina Faso : six personnes tuées dans l'attaque d'une église catholique

Burkina Faso : six personnes tuées dans l'attaque d'une église catholique
Des forces de l'ordre patrouillent dans les rues de Ouagadougou, en novembre 2015.

, publié le dimanche 12 mai 2019 à 19h35

L'attaque s'est produite dimanche 12 mai, pendant la messe. Le prêtre figure parmi les victimes.

Six personnes, dont un prêtre, ont été tués dimanche 12 mai lors de l'attaque d'une église catholique située à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso.

"Vers 9 heures (heure locale), au cours de la messe, des individus armés ont fait irruption dans l'église catholique.

Ils ont commencé à tirer alors que les fidèles essayaient de s'enfuir", a expliqué le maire de Dablo, Ousmane Zongo. Les assaillants "ont pu immobiliser certains fidèles. Ils ont tué cinq personnes. Le prêtre qui célébrait la messe a également été tué, portant à six le nombre de morts".

L'attaque a été menée par un "groupe d'hommes armés estimé entre vingt et trente", d'après une source sécuritaire. L'alerte a été donnée vers 10h et des renforts ont été déployés. 

Des attaques de plus en plus fréquentes

Cette attaque survient deux jours après la libération dans le nord du Burkina Faso de quatre otages par les forces spéciales françaises. 


Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes jihadistes. Les attaques ciblent régulièrement des responsables religieux, principalement dans le Nord. Il s'agit de la deuxième attaque d'une église en deux mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.