Brexit : le plan surréaliste pour protéger la reine Elizabeth

Brexit : le plan surréaliste pour protéger la reine Elizabeth©Wochit

, publié le dimanche 03 février 2019 à 17h15

Le Brexit ferait-il trembler la reine Elizabeth ? Selon le Sunday Times, le pire serait déjà envisagé dans le cas où aucun accord n'était trouvé avant le 29 mars, la date de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Dans notre recherche de nouvelles réponses en ces temps modernes, je préfère pour ma part les recettes éprouvées, comme se parler avec respect et respecter les différents points de vue, se rassembler pour chercher un terrain d'entente et ne jamais oublier de prendre du recul", avait déclaré la monarque le 24 janvier dernier, espérant qu'un "terrain d'entente" pourra être trouvé.

Dans le cas contraire, ce sont de possibles émeutes qui sont redoutées. Un plan digne de l'époque de la guerre froide, dans les années 60, afin de protéger la souveraine de 92 ans. "Ces plans d'urgence existent depuis la guerre froide, mais ils ont été repensés pour l'éventualité de désordres civils après un Brexit sans accord", révèle une source gouvernementale. Il faudrait alors emmener la reine en lieu sûr, loin de Londres, dans l'un des états du Commonwealth. Un plan probable appelé "Operation Candid".



"La décision d'évacuer ou non les membres de la famille royale dépend de leur sécurité sur le moment. Pour l'instant, nous n'avons aucune préoccupation à ce sujet", tempère néanmoins une source auprès du Times. Le plan évoqué est jugé "fantaisiste" par le pro-Brexit Jacob Rees-Mogg, qui rappelle au Daily Mail que, même pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille royale n'avait pas quitté Londres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.