Monde

Boeing : plusieurs centaines de pièces détachées défectueuses disparues pourraient réapparaître sur des avions

Empêtré dans plusieurs incidents sur ses avions, le constructeur américain Boeing aurait perdu la trace de 400 pièces détachées non conformes selon un lanceur d'alerte, rapporte Bloomberg, mardi 18 juin. Plusieurs de ces pièces destinées à la construction de 737 Max pourraient avoir été installées sur de nouveaux avions.

Boeing continue de faire parler de lui. Après une série d'incidents ces derniers mois sur plusieurs de ses appareils, le constructeur aéronautique américain aurait perdu la trace de près de 400 pièces défectueuses manipulées à mauvais escient, selon un inspecteur qualité de la firme américaine rapporte Bloomberg, mardi 18 juin. Mal enregistrées et stockées de façon non appropriée, ces pièces détachées qui ne répondaient pas aux différents critères de qualité étaient destinées à des appareils de type 737 Max. Désormais, le risque est de voir revenir ces pièces dans le processus de production, et par conséquent, qu'elles soient installées sur plusieurs avions.

Rendues publiques mardi 18 juin par un sous-comité du Sénat, les révélations du lanceur d'alerte qui accuse Boeing d'avoir "intentionnellement dissimulé" ces pièces, ont été recueillies lors d'une plainte déposée le 11 juin dernier par l'Occupational Safety and Health Administration.

Le patron de Boeing s'excuse et reconnaît la "gravité" de la situation

Parmi ces pièces non conformes figureraient plusieurs composants de taille colossale, à l'instar de volets ou de gouvernails. Devant une commission d'enquête du Sénat américain, le patron de Boeing, Dave Calhoun, a reconnu ce mardi "la gravité" de la situation en ce qui concerne la qualité de production de l'entreprise, rapporte BFMTV. Lors de son audition, le dirigeant a également tenu à adresser ses excuses "au nom de tous les employés de Boeing à travers le monde, passés et présents, pour (leurs) pertes".

Réitérant son pardon pour le "chagrin" causé, Dave Calhoun a affirmé face aux sénateurs que "notre culture est loin d'être parfaite, mais nous prenons des mesures et nous progressons". Et d'ajouter : "Nous comprenons la gravité, et nous nous engageons à aller de l'avant en toute transparence et prise de responsabilité."

publié le 19 juin à 18h25, Kévin Comby, 6Medias

Liens commerciaux