Belgique : 8 militants antinucléaire pénètrent sur une base militaire

Belgique : 8 militants antinucléaire pénètrent sur une base militaire
L'ONG exige du gouvernement belge qu'il établisse une "feuille de route visant au retrait des armes nucléaires sur le territoire belge". (Photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le lundi 11 juin 2018 à 15h20

Selon Stéphanie Demblon, porte-parole de l'ONG, les militants risquent cinq ans de prison.

Huit militants antinucléaire ont été arrêtés dimanche 10 juin après avoir pénétré sur la base militaire de Kleine-Brogel, dans l'est de la Belgique, a annoncé l'ONG Agir pour la Paix.

Ces membres de la campagne "Nuke Free Zone", qui soupçonnent que la base abrite des armes nucléaires américaines, ont franchi vers 07h30 deux niveaux de barrière sécurisées de la base militaire. 

"Ils sont entrés en portant des bannières", a expliqué Agir pour la paix dans un communiqué.

"Retrait des armes nucléaires sur le territoire belge"

L'ONG exige du gouvernement belge qu'il établisse une "feuille de route visant au retrait des armes nucléaires sur le territoire belge" et qu'il signe le traité onusien d'interdiction des armes nucléaires (TIAN).

Selon Stéphanie Demblon, porte-parole de l'ONG, les militants risquent cinq ans de prison pour cette action de "désobéissance civile".

Sur des images diffusées par la télévision belge RTBF, on peut voir des individus passer au-dessus d'un grillage surmonté de barbelés à l'aide d'une échelle.

Selon la chaîne, tous les militants ont été relâchés après quelques heures et sont dans l'attente des suites judiciaires de leur opération.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.