Baseball: Cleveland rebaptisé "Guardians" après avoir renoncé à son nom d'"Indians"

Baseball: Cleveland rebaptisé "Guardians" après avoir renoncé à son nom d'"Indians"
Le logo du club de baseball des Cleveland Indians qui a remplacé celui de sa mascotte "Chef Wahoo", le 23 juillet 2021

publié le vendredi 23 juillet 2021 à 20h15

Ne les appelez plus les "Indians": l'équipe de baseball de Cleveland a annoncé vendredi qu'elle se rebaptisait les "Guardians", après avoir abandonné son nom considéré comme raciste par plusieurs groupes amérindiens.

L'annonce a été faite sur le compte Twitter de l'équipe (@indians) dans un message vidéo déclamé par l'acteur Tom Hanks, fan de l'équipe.

Sur son site internet, le club a expliqué que ce nouveau nom avait été choisi en référence à des statues qui ornent le Pont Hope Memorial situé à proximité du stade, après avoir interrogé plus de 40.000 supporters du club et sollicité les conseils des représentants amérindiens.

Le logo de l'équipe est désormais une balle de baseball enserrée dans deux G majuscules ornés d'une aile, "inspiré par le casque ailé" porté par les statues du pont.

"Nous reconnaissons que ce changement de nom sera difficile pour beaucoup d'entre nous et que la transition prendra du temps", a admis le propriétaire de la franchise, Paul Dolan, dans une lettre aux supporters, précisant que le changement effectif interviendrait à l'issue de la saison en cours de Major League (MLB).

Connus sous ce nom depuis plus d'un siècle, après l'avoir adopté en 1915, les Indians avaient annoncé en décembre 2020 son abandon, sous la pression de groupes d'influence amérindiens et progressistes.

L'annonce intervenait au moment où le pays était secoué par une vague de colère contre le racisme qui imprègne encore la société américaine, notamment en perpétuant l'héritage des responsables du Sud esclavagiste pendant la guerre de Sécession. Depuis, de nombreuses statues en mémoire de généraux sudistes ont été déboulonnées.

En 2018, la franchise avait décidé d'abandonner son logo, le "Chef Wahoo", une caricature stéréotypant les Amérindiens.

La décision de l'équipe de Cleveland "est un pas important vers la guérison des blessures infligées depuis longtemps par son ancienne mascotte aux Amérindiens, notamment aux jeunes", a salué dans un communiqué le Conseil national des Amérindiens (NCAI), la plus importante organisation de tribus indiennes.

"Nous appelons les autres équipes professionnelles et les milliers d'écoles à travers le pays qui s'accrochent à leur mascotte obsolète +au thème+ amérindien à suivre cette voie", a ajouté le président du NCAI, Fawn Sharp.

En 2020, l'équipe de football américain de Washington, avait également abandonné son nom de Redskins (Peaux-rouges) après 87 ans, pour les mêmes raisons. Son nouveau nom définitif n'est pas encore connu.

"C'est une honte", a au contraire réagi vendredi l'ancien président américain Donald Trump, estimant que les plus mécontents par cette décision étaient "les nombreux Indiens de notre pays".

Il s'en est pris aux militants progressistes, les qualifiant de "petits groupes aux politiques et aux idées complètement folles" qui "forcent ces changements pour détruire notre culture et notre héritage".

Plusieurs clubs professionnels portent toujours un nom en rapport avec les Amérindiens aux Etats-Unis, dont le club de hockey des Chicago Blackhawks, celui de baseball des Atlanta Braves et le club de football américain des Kansas City Chiefs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.