Barcelone : polémique autour de Manuel Valls

Barcelone : polémique autour de Manuel Valls©Wochit

6Medias, publié le vendredi 04 janvier 2019 à 20h34

Manuel Valls serait-il prêt à faire des concessions avec l'extrême droite espagnole ?

Pour avoir les clés de la mairie de Barcelone, a-t-il dépassé les limites qu'il s'est lui-même fixées ? Sa ligne a toujours été sans appel : pas de "compromission avec l'extrême droite". Pourtant, plusieurs faits récents, rappelés par Le Parisien, indiquent un rapprochement envers le mouvement d'extrême droite Vox qui s'est entendu avec Ciudadanos, le parti qui soutient la candidature de Manuel Valls, le 27 décembre dernier. Le même jour, un clip de campagne est posté sur son compte Twitter.

Certains y reconnaissent une jeune femme au profil gênant.



Dans une autre vidéo elle apparaît insultant les indépendantistes, dont elle juge le drapeau "illégal", et chantant "l'hymne espagnol avec des paroles utilisées à l'époque de la dictature de Franco", rapporte Le Parisien. Le clip de campagne avec la femme controversée est rapidement retiré, mais le mal est fait et la presse indépendantiste comme le quotidien El Nacional s'en prend à l'ancien Premier ministre français décrit comme "désemparé, perdu, ne sachant pas où il est".



En novembre dernier, Manuel Valls avait été critiqué pour sa proximité avec l'homme d'affaires catalan Josep Ramon Bosch, suspecté d'être lié à des réseaux franquistes. "C'est une polémique qui tourne en rond et qui est entretenue par les indépendantistes qui sont de toute façon anti-Valls. (...) Tout cela sont des accusations sans fondement et c'est trop facile d'associer Valls à l'extrême droite, les Barcelonais ne sont pas du tout dans cette lecture-là", tente de le défendre dans Le Parisien Jean-Marie Le Guen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.