Baisse de la culture d'arbustes à coca en Colombie en 2018

Baisse de la culture d'arbustes à coca en Colombie en 2018
Un champ de coca dans le sud-ouest de la Colombie

AFP, publié le mercredi 26 juin 2019 à 23h01

La surface des cultures d'arbustes à coca en Colombie a diminué pour la première fois depuis 2012, tout en restant à un niveau élevé, ont indiqué mercredi les autorités américaines. 

Le bureau de contrôle des stupéfiants de la Maison Blanche a rapporté que les plantations de coca --qui sert à fabriquer la cocaïne-- avaient légèrement reculé en 2018 à 208.000 hectares, contre 209.000 hectares l'année précédente.

"Bien que la culture de la coca en Colombie soit restée à des niveaux historiquement élevés en 2018, c'est la première fois qu'elle n'a pas augmenté depuis 2012", a relevé cette instance.

Et, selon elle, la production colombienne de cocaïne pure a aussi légèrement reculé en 2018 à 887 tonnes contre 900 tonnes un an plus tôt.

La Maison Blanche a souligné que depuis son arrivée au pouvoir en août 2018, le président Ivan Duque avait accentué les efforts de lutte contre le trafic de stupéfiants et avait détruit par mois 56% de plus de coca que son prédécesseur Juan Manuel Santos.

"En travaillant étroitement avec le président Duque, nous constatons des progrès de la Colombie pour atteindre notre objectif commun de réduire de manière importante la culture de la coca et la production de cocaïne", a commenté Jim Carroll, responsable du bureau de contrôle des stupéfiants de la Maison Blanche.

Entre 2014 et 2017, les décès liés aux overdoses de cocaïne ont bondi de près de 160% aux Etats-Unis et le nombre de consommateurs a progressé de 40% à 2,17 millions, d'après des statistiques officielles.

Sur cette période, la culture de la coca est passée de 112.000 hectares à 209.000 et la production de cocaïne de 324 à 900 tonnes.

Cet essor a provoqué des tensions dans les relations entre Bogota et Washington.

Le président américain Donald Trump a sévèrement critiqué la hausse record des narco-plantations et a exigé des mesures de la part de la Colombie, sous peine de réduire l'aide américaine versée depuis une vingtaine d'années pour éradiquer le problème.

L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a publié mercredi son rapport annuel dans lequel il qualifie de "préoccupante" la situation en Colombie.

Selon lui, en 2017, quelque 171.000 hectares de coca étaient cultivés et 1.375 tonnes de cocaïne pure ont été produites en Colombie. Ce pays est à l'origine de 70% de la cocaïne mondiale, écoulée en grande majorité en Amérique du Nord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.