Bahreïn rejette toute atteinte à son allié saoudien, "MBS" attendu en Egypte

Bahreïn rejette toute atteinte à son allié saoudien, "MBS" attendu en Egypte
Une photo fournie par le palais royal saoudien montrant le prince héritier Mohammed ben Salmane reçu par son allié le roi Hamad de Bahreïn le 25 novembre 2018

AFP, publié le lundi 26 novembre 2018 à 12h48

Le roi Hamad de Bahreïn a réaffirmé que son pays rejette toute atteinte à l'Arabie saoudite, à l'occasion de la visite à Manama du prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, rapportent lundi les médias bahreïnis.

Le prince saoudien surnommé "MBS" était dimanche à Manama, dans le cadre de sa première tournée à l'étranger depuis le meurtre le 2 octobre dans le consulat saoudien à Istanbul du journaliste saoudien et critique du pouvoir Jamal Khashoggi.

Le prince héritier est accusé par la presse et des responsables turcs d'avoir commandité ce meurtre, qui a suscité un scandale international et terni l'image de l'Arabie saoudite dans le monde. Les autorités saoudiennes démentent toute implication de sa part.

"Bahreïn rejette toutes les tentatives visant à porter atteinte à l'Arabie saoudite", a déclaré le roi de Bahreïn en recevant dimanche soir Mohammed ben Salmane.

Le petit royaume de Bahreïn est un proche allié de son voisin saoudien, puissance régionale sunnite.

Après les Emirats arabes unis et Bahreïn, le prince héritier saoudien est attendu lundi au Caire "pour une visite de deux jours", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la présidence égyptienne Bassam Radi.

"Il aura des entretiens avec le président (égyptien) Abdel Fattah al-Sissi qui porteront sur le renforcement des relations bilatérales et sur des questions régionales d'intérêt commun", a-t-il ajouté sans préciser l'heure d'arrivée du prince saoudien.

Le prince Mohammed est attendu ensuite mardi à Tunis où des syndicats et des associations ont appelé à manifester contre sa venue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.