Bagdad, année zéro depuis 15 ans

Libération, publié le mardi 13 février 2018 à 20h56

Des palissades de tôle ondulée encerclent la place Ferdaous au centre de Bagdad. Un pan arraché du mur métallique laisse voir la terre retournée du grand terre-plein où se dresse un misérable petit palmier. Ce carrefour, où la statue de Saddam Hussein a été déboulonnée en avril 2003 sous le regard de milliers d'Irakiens en liesse et de dizaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, est encore en chantier. Un lieu à l'image de l'Irak qui, quinze ans après la chute de la dictature et de multiples guerres, n'est toujours pas parvenu à se reconstruire. Plusieurs projets de réhabilitation de la place Ferdaous ont bien été lancés : ils n'ont pas abouti car confiés à des sociétés véreuses par des responsables corrompus. Mais depuis septembre 2017, un…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Bagdad, année zéro depuis 15 ans
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]