Avec Pedro Sánchez, l'heure du dégel de la crise catalane a-t-elle sonné ?

Avec Pedro Sánchez, l'heure du dégel de la crise catalane a-t-elle sonné ?
Pedro Sánchez, le 11 janvier 2016.

Libération, publié le dimanche 03 juin 2018 à 16h14

Et si l'arrivée au pouvoir du socialiste Pedro Sánchez changeait du tout au tout la donne du conflit catalan ? Avec Mariano Rajoy aux manettes, la relation entre le pouvoir central et le camp sécessionniste était à couteaux tirés, sans le moindre embryon de dialogue, marqué par une fermeté politico-judiciaire sans précédent depuis la fin du franquisme : huit leaders, accusés de «rébellion», sont derrière les barreaux ou réfugiés à l'étranger, à l'instar de l'ancien président régional Carles Puigdemont en Allemagne, et dont Madrid réclame l'extradition pour le juger.

En une seule journée, avec la chute du conservateur Rajoy après une motion de censure historique, la problématique apparaît sous un jour nouveau. Samedi, les deux intronisations ont été chargées d

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.