Aux Pays-Bas, les "plus grands du monde" diminués

Chargement en cours
Une rue commerçante bondée à Amsterdam, le 28 avril 2021
Une rue commerçante bondée à Amsterdam, le 28 avril 2021
1/3
© AFP, Remko de Waal, ANP

publié le jeudi 07 octobre 2021 à 17h32

Même au pays des champions du monde en taille, il n'est pas si facile d'être grand, assurent des Néerlandais qui se sont rassemblés dans un club pour ne plus se sentir marginalisés.

Un récent rapport de l'Office néerlandais central des statistiques (CBS) selon lequel la population, dont la taille moyenne n'a cessé d'augmenté au XXe siècle, commence à rapetisser pourrait ainsi être considéré par certains comme une bonne nouvelle.

"J'ai toujours eu du mal avec ma taille (...), je me sentais comme une marginale", raconte à l'AFP du haut de son mètre 90 Helen Keuken, 57 ans, présidente du Klub Lange Mensen (Club des personnes de grande taille).

Selon les membres de cette association réservée aux personnes mesurant au minimum 1m90 pour les hommes et 1m80 pour les femmes, il n'y a pas tellement d'avantages à dominer le reste du monde.

Rencontrer des gens de même taille, confrontés à des problèmes similaires - de l'habillement à l'aménagement de l'intérieur de son foyer - a donc été une "révélation", explique Mme Keuken lors d'une réunion dans un bar de la ville d'Aalsmeer, au sud-ouest d'Amsterdam.

"Maintenant j'ai le sentiment d'avoir trouvé ma place", ajoute-t-elle.

"Ici, nous n'avons pas besoin de nous baisser, nous pouvons discuter en regardant l'autre droit dans les yeux", note du haut de ses 2m11 Rob Leurs-Kout, secrétaire du club.

Être grand aux Pays-Bas est cependant de plus en plus courant, observent-ils.

- Etat providence et alimentation- 

"Quand je me promène (...), je vois des jeunes qui sont vraiment plus grands que moi. Et qui n'ont aucun problème avec ça", témoigne Mme Keuken.

Mais les Néerlandais, s'ils sont toujours les plus grands au monde, rapetissent néanmoins, selon les statistiques officielles. 

Un Néerlandais de 19 ans mesure aujourd'hui en moyenne 1m829, un centimètre plus petit que la génération née en 1980. Une Néerlandaise de 19 ans mesure en moyenne 1m693, soit 1,4 cm de moins que celles nées en 1980.

Il est plus difficile d'expliquer pourquoi la taille moyenne des Néerlandais diminue aujourd'hui que de déterminer pourquoi ils sont devenus si grands, si rapidement, selon Gert Stulp, de la faculté des sciences comportementales et sociales de l'Université de Groningue - qui mesure d'ailleurs lui-même deux mètres.

Au début du XIXe siècle, les Néerlandais étaient petits par rapport aux normes européennes, et ils n'ont commencé à s'élever dans le classement qu'à partir des années 1840, la génération née dans les années 1950 devenant ensuite la plus grande du monde.

Pour M. Stulp, l'Etat-providence ainsi que l'alimentation néerlandaise expliquent cette croissance rapide. 

"Si un pays s'enrichit, s'il a de meilleurs soins de santé, une meilleure alimentation et moins de maladies, la taille de sa population augmente", explique-t-il.

- Immigration et nouveau régime alimentaire -

"Les Néerlandais boivent beaucoup de lait, ce qui a également contribué à leur taille" ajoute-t-il.

Il se dit en revanche "pas convaincu" par la théorie de la sélection naturelle, très répandue, selon laquelle les Néerlandais plus grands ont plus d'enfants que les plus petits, leurs enfants répétant ensuite le schéma.

Quant à la diminution de taille désormais observée, sa cause principale est liée à l'immigration, selon l'organisme national des statistiques et M. Stulp.

Les immigrés originaires de pays non européens sont souvent plus petits. Mais ce facteur n'explique pas tout: la croissance en taille stagne également parmi les Néerlandais dont les parents et les grands-parents sont nés aux Pays-Bas.

"Cela pourrait être un signal (...) de changement de régime alimentaire, peut-être que nous avons une alimentation moins saine", avance le scientifique Gert Stulp, pointant du doigt les fast food et la nourriture trop riche en sucres.

Il évoque également la possibilité selon laquelle les humains pourraient avoir atteint une limite biologique. Une stabilisation similaire s'est produite dans d'autres pays européens, tandis que les Américains ont également commencé à rapetisser.

Sans regret, souligne au Klub Lange Mensen Nico Verhoef, 66 ans et plus de deux mètres de haut. "Je ne vois pas beaucoup d'avantages à ma taille. A part quand je me retrouve dans une foule: ma femme peut alors plus facilement me repérer !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.